Centrafrique : Les Russes intéressés par les activités minières dans le pays

0

BANGUI, le 19 Juin 2018(RJDH)—Les Russes s’intéressent à l’exploitation minière en République Centrafricaine. Une convention y relative est en étude à l’Assemblée nationale. Information confirmée au RJDH ce matin par Mathurin Djimbélé Nakoé, 2e vice président de l’Assemblée nationale grand témoin de l’émission Actualité et Nous de Fréquence RJDH.

Peu de temps après l’autorisation du Conseil de Sécurité d’autoriser la Russie à équiper et à entrainer les Forces Armées Centrafricaine (FACA), la Russie est sur tous les fronts, discussions avec les groupes armés, la mise au vert d’une clinique mobile pour soigner les populations du Nord du pays. C’est dans ce contexte que le gouvernement a déposé sur la table de l’Assemblée nationale un projet de convention des mines par la Russie dans la Lobaye au Sud du pays.

La Russie sera opérationnelle dans les mines après l’autorisation de l’Assemblée nationale «je vous dis que l’article 60 de la Constitution ne concerne en rien les relations entre les Etats mais plutôt la Convention. La seule Convention avec la Russie est récente et concerne la mise en place d’une société d’exploitation des mines dans la Lobaye et la commission a auditionné le ministre des Mines qui a autorisé cette exploitation. Le gouvernement a signé jusqu’à ce jour 8 conventions comme veut la Constitution » a déclaré le député de Sosso Nakombo.

La projection russe d’exploiter les mines intervient après les rencontres entre le président centrafricain et le ministre des Affaires étrangères,  Sargaye Lavrov, à Sotti en Russie puis celle du forum économique de Saint Petersburg dont Faustin Archange Touadera était l’invité spécial du président russe Vladimir Poutine.

Si les Centrafricains s’accordent sur la diversification des relations diplomatiques avec les Etats, des voix s’élèvent pour demander plus d’information autour de la coopération avec la Russie.

Partage.

L'auteur

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.