Centrafrique : Les résultats provisoires du scrutin à Bangui place Faustin Archange Touadera à la tête

11

L’Autorité Nationale des Elections a procédé cet après-midi à la publication provisoire des résultats du 30 décembre dernier pour les circonscriptions de Bangui. Il s’agit des résultats présidentiels où cinq candidats dont à la tête Faustin Archange Touadera qui a obtenu 31.864 voix. (Mis à jour :18h45)

D’après ces résultats, le candidat à la présidentielle Faustin Archange Touadera est à la tête provisoirement à Bangui. Il a obtenu 31.864 voix.

Le second candidat est Anicet Georges Dologuele du parti URCA sort deuxième avec un chiffre de 28.629 voix.

Le président du parti RDC, Désiré Nzanga Kolingba vient en troisième position avec 25.320 voix contre le quatrième candidat Jean Serge Bokassa qui a obtenu 10.697 et le candidat Martin Ziguélé du parti MLPC à la cinquième position, obtient 10.219 voix.

Les résultats partiels des élections des provinces n’ont pas encore été publiés ainsi que les résultats  des élections législatives du 30 décembre dernier.

Ces résultats rendus public à 13 heures et mis à jour à 18 heures par l’ANE, soit 69% de bureaux de vote de Bangui sont concernés par ces données qui représente 131 104 voix sur 292 696 électeurs inscrits.

Les résultats partiels de la ville de Bangui publiés par l’ ANE en fonction des numéros attribués aux candidats.
1 Dologuele 28629
2 Touadera. 31864
3 Mandaba. 2122
4 Ziguele. 10219
5 Doubane. 1902
6 Gouandjika 758
7 Kolingba 25320
8 Patasse. 1106
9 Gonda. 488
10 Moskit 640
11 Baikoua 617
12 Regina Konzi 796
13 Nguerekata 1131
14 Meckassoua 3729
15 Gombe kette. 2810
16 Pampali. 257
17 Gouyomgbia. 587
18 Morouba. 516
19 Wilibiro Sako. 685
20 Kapou. 3157
21 Nakombo 309
22 Yangongo. 1173
23 Sony Cole 1196
24 Kazagui 293
25 Gabirault. 149
26 Moussa Kembe. 249
27 Koba. 112
28 Bokassa 10697
29 Djimasse 575
30 Yakete. 378

Partage.

L'auteur

Judicaël Yongo est ressortissant du Département des Sciences de l’Information et de la Communication (DSIC) à l’Université de Bangui. Titulaire d’une Licence en Journalisme, il est actuellement Journaliste-Reporter au Réseau des Journalistes pour les Droits l’Homme à Bangui (RJDH).

11 commentaires

  1. OUIKON DONGONGO le

    Wahooooooooooooooooooooooo … Je félicite les populations centrafricaines d’avoir distribué des cartons rouges à tous les machins et manipulés des colons français. À cœur ouvert, j’accepte sans condition le choix de mes sœurs et frères et surtout la confiance qu’ils ont fait à Touadera. C’est un homme rigoureux même s’il n’est pas fort en math comme le grand professeur Nguérékata, il peut sans vous mentir procéder à la reconstruction du pays. Je crois à votre courage pour concrétiser ce choix au second tour (si besoin y est).
    Attention, attention et attention!
    nous avons beaucoup souffert et sommes humiliés au nom des intérêts des colons français. À cet effet, ne votez pas un machin ni manipulé ni encore un truand au second tour (si besoin y est).

    Bonne et heureuse année 2016. Q’elle soit pour toi, centrafricain(e), une année de paix, de refondation et de reconstruction du pays selon la stratégie et le plan magique de notre feu savant BB.

    Encore une fois, centrafricain, je salue ton courage et ta détermination de finir avec le clan des manipulés et/ou machins (esclaves des colons français) ainsi que celui des dinosaures et sanguinaires.

    • Bonjour, je m’appelle Franck, j’ai 58 ans et je suis professeur titulaire de mathématiques en France. Je suis également récipiendaire d’un diplôme d’ingénieur d’Etat délivré par une grande école scientifique française. Fort de ce bagage scientifique, j’ai eu la chance d’être affecté par le Ministère de la Coopération au début des années 90 au lycée B. Boganda et qui plus est, d’avoir l’honneur de prendre en charge 4 années durant la classe d’excellence de Terminale C. J’ai en mémoire avoir pris l’initiative de refondre l’ensemble des programmes de mathématiques de l’enseignement secondaire en raison de leur contenu totalement obsolètes datant des années 70 ! J’ai également en mémoire avoir élaboré l’épreuve de mathématiques du Bac C en 1992. J’ai enfin en mémoire que les 17 étudiants de ma classe ont remis à mon épouse après mon départ anticipé en 1994 pour raison de santé un courrier m’exprimant leur sympathie et leur regret de me voir partir. J’ai enfin gardé en mémoire une Faculté des sciences qui m’a sollicité en 94 afin que j’assiste M. Bernier, professeur agrégé et chercheur, dans les cours qu’il dispensait aux étudiants en classes de DEUG. Aussi, lorsque je lis vos propos parlant de maths et de  »colons » français, je vous trouve affligeant et je me dis que de ceux qui n’ont rien à dire, les plus agréables sont incontestablement ceux qui se taisent.
      N.B. Il m’arrive accessoirement aussi de constater que depuis que les coopérants ont été  »remerciés », ces derniers ne faisant plus rempart à quoi que ce soit et à qui que ce soit, la RCA (entre autres pays africains) est descendu lentement mais sûrement vers le royaume de Hadès !
      Tristes salutations, bon courage, et meilleurs voeux.

  2. C’est un vote de sanction contre les destructeurs, manipulateurs anti devellopement de la RCA.
    Je pense que les centrafricains ont voulu donner de leçon à ceux qui veulent la souffrance, amplifier la haine entre les centrafricains, mais c’est un choix responsable.

    La RCA à besoin d’un Homme comme Toudera, on a pas besoin d’un Homme fort avec des armes mais une institution forte.
    Restons unis

  3. Je n’ai pas eu le privilège de voter pour les élections présidentielles de mon cher pays mais c’est tout de même une bonne surprise.
    J’ai eu Mr.TOUADERA comme professeur dans les années 90 et je peux vous dire sans équivoque que c’est
    un homme intègre qui a des valeurs contrairement à beaucoup de nos hommes politiques que je n’ai pas envie de citer.

    • OUIKON DONGONGO le

      Yes sir!!!!!!!!!!!!!
      Les néo-colons français nous ont fabriqués de toute pièce des vrais faux favoris qui sont en réalité des prostitués politiques. Ces néo-colons ont complètement oublié que ce sont les centrafricaines et centrafricains, victimes d’humiliation et de honteuses dupes répétitives qui vont voter. Aujourd’hui, ces prostitués veulent saper la morale des pauvres populations centrafricaines mais seulement, ils n’ont pas d’hommes derrière eux Leurs appels aux boycott n’auront pas d’effet à moins que ceux-ci demandent à leur branche armée SÉLÉKA de marcher de nouveau sur Bangui. Je salue l’avance de FAT sur ces nombreux dinosaures et esclaves des néo-colons. Ces derniers doivent comprendre que l’heure de la révolution a sonné. Après plus de 50 ans d’indépendance, la RCA avec son riche sous-sol, n’a pas de routes ni d’hôpitaux ni d’écoles ni encore des universités digne de ce nom alors que des SDF de chez les néo-colons mangent à leur faim et ont de salaire au début de chaque mois. Cela n’interroge pas du tout les prostitués politiques de Centrafrique sans poids ni valeur. Messieurs les vrais faux favoris, foutez nous la paix. Messieurs les vrais faux favoris, vous allez tous devenir pauvre à la fin de ces élections. Ça ne serait pas FAT qui vous distribuera les 2 000 000 par mois pour vos beaux yeux alors que des familles vivent comme des animaux un peu partout dans le pays. Vous allez peut être dans les jours à venir, connaître la rigueur mathématique même si FAT est loin d’être le grand matheux centro. J’espère que vous n’allez pas vous exiler chez vos mentors les néo-colons. À bas les néo colons français et leurs vrais faux favoris SÉLÉKA.

      • Bonjour, c’est vrai qu’il fait bon vivre maintenant, c’est beaucoup mieux de voir les Centrafricains se découper en rondelles à la machette qu’à l’époque où la Coopération  »sévissait » en envoyant des professeurs pour former des bacheliers dans les lycées ou des universitaires à la Fac de sciences de Bangui, ainsi que des médecins pour soigner les populations dans les Hôpitaux publics.
        Meilleurs voeux et bonne santé !

  4. L’essentiel c’est d’avoir un président capable et compétent qui peut reconstruire la Centrafrique et ramener la paix.
    Nous sommes déjà fatigués de la guerre on a besoin d’être chez nous dans le calme.

  5. Nous demandons à la Communauté Internationale, les Nations Unies, l’UE en général et la France en particulier de respecter le choix du peuple centrafricain relativement à ces élections afin d’éviter le second bain de sang.

  6. Je suis toujours affligé par la naïveté des coopérants colons qui ignorent complètement leur rôle inconscient dans la faillite des populations à qui ils pensent faire du bien, alors que leur liquidateur principal est le pays du colon. Hollande a décidé de virer Bozize, il a confié la mission aux autocrates criminels d’afrique central dont le tchadien Idriss Deby. Resultat : des milliers de mort et un pays exangue, Sangaris et les viols, bref une descente aux enfers. Ne pas comprendre ce contexte est extraordinairement naïf ou alors l’expression d’une mauvaise foi pathologique.

Commenter