Centrafrique : Les rencontres avec les groupes armés à Bouar et à Khartoum commentées par la presse écrite

0

BANGUI, 30 Aout 2018 (RJDH) —La rencontre entre les groupes armés initiée par la Russie au Soudan et celle de l’Union Africaine à Bouar à l’Ouest du pays, font la une des journaux.

Ces initiatives pour le confident sont des pré-dialogues dont l’objectif pour chaque acteur de « tirer le drap de son côté ». Accompagnant son analyse d’une grande image des présidents Touadéra visage fermé et Béchir du Soudan tout souriant, le journal considère la démarche africaine comme une initiative qui exclut les Centrafricains. Pour ce journal, la démarche à soutenir, est celle de la Russie au cœur de laquelle se trouvent les préoccupations des Centrafricains.

A la une du journal le démocrate on peut lire, « Khartoum abrite une rencontre entre les groupes armés et le régime de Bangui ». Les rencontres de Bouar et de Khartoum pour ce journal sont des initiatives parallèles. Nos confrères indiquent que la rencontre de Khartoum est celle soutenue par le gouvernement même si celui-ci ne le dit pas ouvertement.

Adrénaline Info publie ce jour un document dit déclaration d’entente entre Antibalaka et ex-Séléka à l’issue de la rencontre du Soudan. Dans cette déclaration, il est fait mention de la présence de Mocome du coté Balaka et de Hissene et Nourredine du côté des Séléka.

L’Agora est plus critique ce matin vis-à-vis de l’Union Africaine. Le journal titre, « quand l’Union Africaine fait du tourisme en République Centrafricaine ». Dans cet article d’analyse, le journal qualifie de touristiques  le déplacement et la rencontre de Bouar. Dans la même lancée, nos confrères indiquent qu’il est incompréhensif que l’Union Africaine aille dans une partie du territoire national « supplier les groupes rebelles de discuter avec les autorités démocratiquement élues ».

Alors que le Confident, l’Agora et Adrénaline info, opposés à la démarche de l’Union Africaine s’en prennent au Tchad, à la France et à l’UA, le démocrate s’en prend au chef de l’Etat Touadéra qu’il accuse de tirer le dialogue en longueur dans le but de rouler tout le monde dans la farine.

Un autre sujet qui a fait la une de la presse ce jeudi 30 aout 2018, c’est la situation de l’Assemblée Nationale. Alors que le démocrate annonce le procès ce jour de l’affaire Mme Agnès Dékono contre le président de l’Assemblée Nationale, Adrénaline Info sort un autre scandale lié à l’argent. Selon ce journal généralement très critique envers le président Karim Meckassoua, la situation a failli dégénérer au niveau de cette institution à cause du non payement des frais de session. Un député, d’après l’article publié par ce journal a failli en arriver aux mains. Le démocrate et Adrénaline Info sont d’accord sur une chose : l’actuelle Assemblée Nationale n’est pas honorable à cause des pratiques et des coups bas qui selon eux sont fabriqués par le président du parlement pour compliquer la vie à ceux qui n’ont pas la même approche que lui.

Ce sont les principaux titres que l’on peut lire ce matin dans la presse écrite. Merci à vous d’avoir suivi cette revue de presse. Gardez toutefois à l’esprit, « la vie est action par conséquent prenons actions tous les jours »

Partage.

L'auteur

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.