Centrafrique : Les parlementaires sensibilisés sur le code de PME / PMI

0

BANGUI, 23 Novembre 2017 (RJDH)—Les Conseillers économiques et les élus appelés à comprendre les enjeux du code de petites et moyennes entreprises et industries (PME/PMI). Une action du gouvernement visant la crédibilité de l’avant texte de loi adopté par les experts et départements sectoriels ce 23 novembre à Bangui.

Dans le but de conformer les entreprises et industries au contexte de concurrence, le gouvernement a envisagé un code déjà validé par les départements concernés. Ce code devant faire l’objet d’approbation des élus de la nation. C’est dans ce contexte que les élus ont été conviés à un atelier d’échange sur les opportunités qu’offre ledit code pour les affaires dans le pays. Ce code est soumis au débat 17 ans après la ratification du droit OHADA par le pays.

Le directeur de cabinet au ministère des petites et moyennes entreprises, Jocelyn Yango Vondo considère ce code comme un instrument pour la crédibilité du pays dans le monde des affaires, « nous sommes en train de sensibiliser les députés sur ce code. C’est un document qui inscrit dans le plan de relèvement économique, de la consolidation de paix en Centrafrique RCPCA comme un élément clé », a-t-il précisé.

Le représentant du PNUD a souligné que le but d’un Etat n’est pas de rester dans l’informel, « d’où l’importance est la formalisation de ce secteur à travers un processus qui vise la promulgation du code. Les articles louables proposés par le code en faveur de la jeunesse seront mis en exergue. La création des pépinières d’entreprises, des prêts  particuliers seront octroyés aux jeunes », a confirmé le représentant du PNUD.

Mettre en confiance les opérateurs économiques, cette rencontre regroupant les élus de la nation et les conseillers économiques et sociaux vise un objectif celui de présenter les opportunités du code à tous ceux qui sont impliqués dans les affaires

Partage.

L'auteur

Auguste Bati-Kalamet est journaliste-reporter au Réseau de Journalistes pour les Droits de l’Homme (RJDH), après avoir travaillé à la Radio ESCA. Certifié en gestion des radios communautaires, il a effectué plusieurs missions de reportage à l’intérieur du pays. Il est producteur des magazines sur les droits humains.

Commenter