Centrafrique : Les organisations paysannes de l’ouest réorganisées pour stimuler la production agricole

0

BABOUA, 30 octobre 2017(RJDH)—Plusieurs organisations paysannes apprennent les méthodes d’augmentation de leur production. Un renforcement de capacité porté par le gouvernement, le programme alimentaire mondiale et l’Université de Bangui ce 28 et 29 octobre à Bouar.  

Le renforcement de capacité des producteurs agricoles s’inscrit dans le cadre du plan stratégique 2017-2021 qui vise à assurer la sécurité alimentaire et la lutte contre la pauvreté. Il intervient dans un contexte où le pays s’apprête à célébrer en différé la journée mondiale de l’Alimentation appelée fête de moisson à Berberati, une ville de l’Ouest du pays.

Pour accompagner les paysans en cette période de soudure, le programme alimentaire mondial annonce un accompagnement pour la relance agricole « notre mission est d’aider les organisations paysannes à développer davantage l’agriculture et à renouer avec la terre nourricière. C’est pourquoi nous allons procéder à la collecte de 1.800 tonnes de grains de sorgho, riz, haricot rouge en vue de soutenir l’économie agricole », a expliqué Moise Konaté, officié de programme au PAM.

Il a par ailleurs ajouté que la session poursuit l’objectif d’amélioration des connaissances techniques pour une meilleure productivité « l’objectif recherché est de mettre à la disposition des organisations paysannes agricoles de bonne pratique de gestion des associations et à apporter des connaissances techniques améliorées en vue de l’augmentation de la productivité, une meilleure gestion financière et la bonne gouvernance », a-t-il ajouté.

Un participant témoigne les innovations enregistrées dans la pratique agricole « auparavant nous faisons notre culture sans tenir compte de certains aspects important facteur clé pour une meilleure production. Mais avec cette formation, nous serons à même d’accroitre la production et faire un meilleur rendement », a témoigné au RJDH un participant.

Plusieurs villes du nord et de l’ouest du pays sont concernées par ce projet et ce sont les villes telles que Bossangoa, Paoua, Bocaranga, Ngaoundaye, Bozoum, Bouar et Baboua.

Partage.

L'auteur

Commenter