Centrafrique : Les organisations de défense des droits de l’Homme lancent les 16 jours d’activisme

0

BANGUI, 23 Novembre 2017 (RJDH)—Plusieurs organisations de défense des droits de l’Homme projettent lancer ce 25 novembre les 16 jours d’activisme dans le pays. Un moment de réflexion a eu lieu ce 23 novembre sur la prévention, d’information et de sensibilisation à l’endroit des communautés sur les efforts de l’élimination de toutes formes de violences.

Pendant ces 16 jours, les organisations étatiques et de la société civile auront à mener des activités tendant à promouvoir les droits humains. Elles coïncident avec la journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard de la femme et qui prendra fin le 10 décembre, journée des droits de l’Homme. La Centrafrique observe ces 16 jours d’activisme dans un contexte où les organisations de défense des droits de l’Homme et la Minusca  ont documenté plusieurs cas de violation des droits l’Homme dans le pays.

Selon les organisateurs, plusieurs activités sont inscrites à l’ordre du jour de ces 16 jours entre autres, des séries d’ateliers d’information sur les violences basées sur le genre, des causeries éducatives dans les arrondissements et établissements scolaires, des plaidoyers auprès des parlementaires et du gouvernement, des sensibilisations de masse auprès des communautés Banguissoise et à l’intérieur du pays et la formation des acteurs de lutte contre les violences basées sur le genre.

Certaines organisations sont déjà en avance, c’est le cas d’URU qui a organisé ce jour une activité. « Les deux jours d’activités que nous avons organisés rentrent dans le programme de la campagne des 16 jours d’activisme, mais nous avons voulu commencer deux jours  d’avance pour  faire cette activité d’information avant d’attaquer les activités du jour( J) du 25 Novembre pour avoir une grande activité au stade Omnisport où il y aura une foule massive des jeunes filles qui viendront crier et présenter la mémoire des jeunes filles qui ont subi les violences sexuelles », a précisé Flora Alexia Mabingui, Chef de projet (IWALI) a l’organisation (URU)

Pour cette année, la particularité est que les 16 jours d’activisme se dérouleront avec la participation des organisations de la société civile partenaires dans le programme du partenariat stratégique avec Cordaid. Cela permettra aux communautés d’avoir une meilleure connaissance des efforts que le programme a pu accomplir dans la lutte contre l’impunité ainsi que l’identification des violences faites aux femmes, en vue d’obtenir une réparation.

La réalisation de ces activités se fera en collaboration avec certaines agences des Nations Unies en Centrafrique et la Minusca. D’autres manifestations relatives à ces  16 jours d’activisme seront faites également par certaines organisations des Droits de l’Homme comme Association des Barreaux Américains et le Réseau des ONG pour les Droits de l’Homme (RONGH)./

Partage.

L'auteur

Commenter