Centrafrique : Les groupes armés battent en retrait, selon les journaux de Bangui

0

BANGUI, 20 avril 2018 (RJDH)–Le dossier regroupement de Kaga-Bandoro revient dans les kiosques à Bangui. Pour plusieurs titres, les groupes armés n’ont aucune chance de marcher sur Bangui.

Le Confident qui annonce à la une avec une image d’une colonne de véhicules armés, encadrés par des combattants surarmés, « La marche des rebelles sur Bangui n’aura pas lieu ». Pour le journal, le rassemblement de Kaga-Bandoro n’était qu’un chantage car, précise l’auteur de cet article, avec plus de 2000 soldats centrafricains et l’appui de la Russie, ces groupes armés n’avaient aucune chance. Le confident dans cet article fouillé annonce « le repli des leaders de ces différents groupes armés », dans ce que le journal appelle leurs circonscriptions respectives, ce retrait d’après le quotidien marque la fin des velléités exprimées ces derniers jours par les groupes armés réunis au centre du pays.

L’Agora consacre un article de deux pages sur le même sujet. Le journal publie plusieurs images des pick up visiblement neufs utilisés par les groupes armés réunis à Kaga Bandoro. L’Agora s’est donné la liberté de comparer l’attitude des combattants rassemblés à Kaga Bandoro avec celle adoptée par le Tchad depuis 20 ans, d’où le grand titre de la Une du journal, « Ils font exactement ce que le Tchad fait depuis 20 ans en République Centrafricaine ». Pour sa comparaison, le journal évoque les violences gratuites, le viol, le pillage et le viol des femmes. Le quotidien tente d’établir le parallélisme entre l’armée tchadienne et les combattants de l’ex-Séléka.

Toujours chapitre groupes armés, Adrénaline Info révèle que le leader de 3R, un groupe armés opérationnel dans la Nana Mambéré justifie l’achat de quatre nouveaux véhicules. En citant le générala Sio, porte-parole de ce groupe armé, le journal indique que ces véhicules auraient été achetés pour la sensibilisation conformément à l’accord signé par ce mouvement et les Antibalaka. Selon toujours le général Sio, le gouvernement aurait été informé bien avant l’arrivée de ces véhicules sur le sol centrafricain.

Des sujets plus apaisant et loin de la question de l’insécurité. Adrénaline Info annonce la nomination du ministre centrafricain des finances au comité monétaire et financier international comme président du groupe Afrique francophone. Le journal a présenté la mission de ce comité et se réjouit de cette nomination qui honore le pays.

L’Agora publie l’accord de paix signé entre les différentes structures à Bangassou, un accord porté par le cardinal Dieudonné Nzapalainga et l’imam Kobine Lawama.

Le Confident quant à lui, partant d’un accident de circulation dont sont victimes 3 étudiants, a dénoncé le comportement peu déontologique du service d’urgence de l’hôpital communautaire de Bangui. Selon le journal, ces étudiants ont frôlé la mort parce que les agents ont privilégié l’argent avant leur prise en charge. Il s’agit d’une honte selon le quotidien.

Partage.

L'auteur

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.