Centrafrique : Les forces de l’ordre outillées dans le processus de protection des réfugiés

0

BANGUI, le 16 Aout 2018 (RJDH)—Les cadres du Haut-Commissariat pour les Réfugiés, Commission Nationale pour les Réfugiés et les chefs d’unité et chef de corps de la police et la gendarmerie renforcent leur capacité dans le domaine de protection des réfugiés.

Suite à un constat déficitaire dans la protection des réfugiés dans la Lobaye, l’Ombella M’poko au sud du pays, la Nana Mambéré et la Mambéré Kadeï notamment à l’ouest et au sud-ouest du pays, la Commission Nationale des Réfugiés (CNR) tente de familiariser les forces de l’ordre sur les engagements du pays visant la protection des réfugiés.

L’objectif est d’imprégner les forces de l’ordre à maitriser le processus et corriger les insuffisances en matière de protection des réfugiés.

Le général de police Alain Victoire Nabeza, directeur national de CNR parle d’un vaste programme qui va s’étendre sur toute l’étendue du territoire « la RCA souscrit à plusieurs engagements internationaux en matière de protection des réfugiés. Aujourd’hui nous sommes en train de former les cadres qui seront à leur tour des points focaux auprès de leurs éléments. Après Bangui nous serons à Béloko et les villes frontalières et partout où se trouvent les réfugiés », a-t-il expliqué.

Cette initiative fait suite à la célébration de la journée mondiale du réfugié observée le 20 juin dernier dans le pays. La République Centrafricaine accueille des réfugiés soutenus par le HCR et Afrique Secours et Assistances (ASA) en partenariat avec la Commission Nationale des Réfugiés.

Partage.

L'auteur

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.