Centrafrique : Les Femmes en situation d’handicape sensibilisées sur les méfaits de la guerre et les appuis du CICR

0

BANGUI, le 08 Mars 2018 (RJDH)—Plusieurs Femmes handicapées sensibilisées par le CICR sur les méfaits de la guerre à Bangui. Une contribution du comité international de la croix rouge au relèvement des femmes qui passe par la sécurité dans le pays.

Les femmes handicapées représentent une frange importante. La disparité et leur implication dans les questions vitales est encore faible. C’est dans ce contexte que le comité international de la croix rouge leur a donné l’opportunité de réfléchir sur les méfaits de la guerre dont elles sont souvent victimes à cause de leur état.

Jessica Barry, Coordonnatrice en matière de la Communication du CICR en Centrafricaine place cette rencontre sous l’angle d’écoute pour une meilleure solution aux problèmes des femmes handicapées. « Nous avons pensé qu’ici à Bangui ça va être magnifique, une occasion pour nous de montrer  notre solidarité à l’endroit de toutes les Femmes de Centrafrique quelle que soit leur appartenance et leur état physiques et mentale. Nous avons échangé beaucoup de fois avec l’organisation des Femmes handicapées, nous pensons que c’est important de les écouter, chercher à connaitre leur situation puisque nous apportons déjà des appuis multiformes dans plusieurs domaines », a-t-elle déclaré.

L’une des participantes Elodie Wagué  d’un DEUG 1 en Sociologie déplore le peu d’importance accordée au relèvement des femmes qui passe par les femmes handicapées. « Nous les Femmes Handicapées, nous avons beaucoup fait pour ce pays, malheureusement les hommes et le voyants n’ont aucun égard pour nous. Bien qu’aveugle, je suis monitrice au niveau d’un centre de formation à Damala et les autres Femmes handicapées comme moi mènent des activités génératrices de revenu » a-t-elle regretté.

Elodie Wagué déplore le fait que leur organisation ne reçoit aucune aide de la part du Gouvernement. «  Depuis que notre organisation  a été créée, nous n’avons pas reçu une aide de la part du gouvernement centrafricain, sinon quelques rares organisations non gouvernementales internationales qui apportent des soutiens ponctuels », a-t-elle regretté.

Le chantier pour le relèvement des femmes en général dans le pays et des femmes handicapées en particulier reste encore long.

Partage.

L'auteur

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.