Centrafrique : Les femmes de Mbaïki placées au cœur de la relance économique de leur communauté

1

MBAIKI, 25 novembre 2017(RJDH)—Dans le cadre de la mise en œuvre de son projet Connect, l’ONG Internews et l’Union des Femmes pour la lutte contre la pauvreté ont échangé sur « le rôle de la femme pour le retour de la paix et la relance économique de la RCA, quelle visibilité dans les médias ». Activité portée par Internews dans la salle de délibération de la commune de Mbaïki ce 24 Novembre.

Promouvoir les droits de la femme, des jeunes et  leur autonomisation à travers les médias tout en mettant en valeur le potentiel constituent le socle de la volonté de l’ONG Internews. C’est sur cet élan qu’elle compte contribuer au processus de paix et du développement du pays. Cela peut se réaliser avec la participation des femmes rurales dont celles de Mbaïki.

Plusieurs femmes y ont pris part et saluent le caractère fédérateur de l’action d’Internews comme Antoinette Tagba présidente de l’UFLCP qui l’encourage, « car nous faisons beaucoup de choses mais dommage que nos voix ne sont pas portées. Avec nos sœurs musulmanes nous exerçons diverses activités génératrices de revenu à travers l’élevage, l’agriculture, le commerce et maintenant avec  cette nouvelle réflexion, nous allons maintenant reprendre notre émission Femmes et Développement au niveau de la radio Songo pour éduquer et partager nos savoirs faire et être à nos sœurs et filles pour la relance économique » a-t-elle dit.

L’objectif poursuivi à travers ce forum vise à soutenir les femmes dans leurs efforts de prise de parole en public et dans les médias pour faire connaitre leur problème et leurs initiatives pour la paix et le développement dans leurs milieux de vie selon Pascal Chirhalwirwa Directeur-pays d’Internews.

Victorine Yangakola, l’une des femmes participante opte pour la pérennisation des acquis de l’initiative et annonce une prochaine réunion pouvant permettre à ses femmes de se réorganiser en groupement ou association, « car unies nous allons nous compléter, compléter nos connaissances pour respecter nos engagements et faire développer notre ville ».

Célestin Doté, sous-préfet de Mbaiki encourage les femmes à s’y adhérer pour la bonne marche de la communauté, « j’encourage les femmes et pour nous autorités, il est maintenant de nos devoirs de les encourager à s’intéresser aux médias et nous ferons en sorte qu’elles soient appuyées dans différents travaux et différentes activités », a-t-il  promis.

Plusieurs villes de l’intérieur du pays sont dans le plan d’Internews dans le cadre de son projet Connect financé par USAID.

Partage.

L'auteur

Un commentaire

  1. La femmes en general est la source de la quietude et de la paix ce qui la place au centre des manifestations pour la paix surtout en centrafrique,pays dechire par une guerre confessionelle depuis pres de 5 ans deja.Malheureusement en centrafrique il existe toujours une haine et une segregation indesriptible envers celle de la confession musulmane ce qui reduit beaucoups les chances d une paix et d une reconciliation prochaine.Le gouvernement ne s y emploie pas corps et ame pour cela et relegue la femme pourtant mere de l humanite au dernier degres.alors comment envisager une paix durable lorsqu on continue a considere la femme musulmane d etrangere?

Commenter