Centrafrique : Les FACA déployées à Dekoa au centre du pays font preuve des valeurs du vivre ensemble

0

BANGUI, 23 AOUT 2018(RJDH) —Détachés le 17 Aout dernier, les éléments des forces armées centrafricaines ont engagé des discussions avec les différentes couches de la population y compris les forces belligérantes Antibalaka et Séléka. Information confirmée ce 24 Aout au RJDH par des sources concordantes.

Aussitôt après leur arrivée, ces derniers prennent langue avec les communautés ainsi que les responsables des groupes armés présents dans la région. Objectif leur parler de la mission qui est les leur mais aussi sensibiliser cette population sur la paix. Cette approche est adoptée dans un contexte où les FACA sont traitées de partisan avant et pendant la crise. Elle témoigne l’appropriation des leçons administrées par les forces de l’Europe (EUTM) qui s’occupe de l’entrainement de cette armée.

Yves Mbétigaza sous-préfet de Dékoa se félicite des actions irréprochables de l’armée après un long moment d’absence « un adage centrafricain dit c’est mieux de sensibiliser avant de châtier.  C’est une démarche que nous saluons tous, car ces discussions avec les autorités locales, la jeunesse, l’association des femmes et aussi les deux groupes armés Anti-Balaka et Séléka de la localité permettent à chaque couche sociale de connaitre le travail des FACA et de leur faciliter le travail. En ce qui concerne les patrouilles c’est une stratégie militaire pour laquelle  nous nous réservons de tout commentaire », a-t-il expliqué.

Ces sources ont souligné un accueil favorable que la population a réservé aux hommes en treillis   « nous avons réalisé pendant l’arrivée des FACA que la population a vraiment besoin de son  armée. Les habitants ont longé les abords de la grande route pour accueillir les FACA avec des feuilles des manguiers en mains. Cette image nous a vraiment marqué », a poursuivi cette source.

Freddy Mbosso un habitant de la localité contacté par RJDH, a salué l’arrivée des FACA en ces termes, « On en a assez de la guerre nous sommes vraiment satisfaits de l’arrivée des FACA. Notre seul souci c’est le retour de la paix pour nous permettre de vaquer librement à nos occupations » a-t-il lâché plein d’espoir.

Ce déploiement est la mise en œuvre des promesses faites par le chef suprême des armées Faustin Archange Touadera et intervient peu après le mouvement au sein de l’état-major des FACA.

Partage.

L'auteur

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.