Centrafrique : Les FACA de Paoua appréhendent deux militaires « tchadiens » à la frontière

0

PAOUA, 17 aout 2018 (RJDH)—Deux soldats des forces armées tchadiennes sont appréhendés ce 14 aout proche de la frontière avant d’être transférés à Bangui, a appris RJDH des sources sécuritaires.

Selon les informations du RJDH, ces deux soldats tchadiens auraient traversés la frontière, armes en main et portant les tenues militaires, alors que depuis 2014, le président tchadien avait décidé de la fermeture de la frontière entre la Centrafrique et le Tchad.

Ces soldats ont été transférés sous hautes surveillance à la gendarmerie de la Paoua avec l’appui de la Minusca avant d’être transférée à Bangui, selon une source militaire qui a rapporté que « selon ces deux Tchadiens, ils auraient franchi la frontière centrafricaine dans le but de faire rapatrier leurs compatriotes qui seraient encore sur le sol centrafricain ».

Les FACA ont considéré que ces soldats ont traversé la frontière centrafricaine d’une manière non officielle en utilisant un passage clandestin.

Contacté par le RJDH, le porte-parole de la Minusca a confié la remise de ces éléments à la Gendarmerie de Paoua mais ne dispose pas encore des informations nécessaires pour leur Transfert à Bangui.

Pour le moment, aucune déclaration officielle n’est enregistrée de la part des autorités. Contacté, le procureur de la République Près le Tribunal de Grande Instance de Bangui reste occupé par les procès de la session criminelle en cour.

Partage.

L'auteur

Fridolin Ngoulou est journaliste de formation et Rédacteur en Chef du RJDH. Il est ressortissant du département des sciences de l'information et de la communication de l'Université de Bangui, où il a obtenu sa licence, première promotion en 2012. Au RJDH, il a travaillé de 2014 à 2017 comme Journaliste Reporter, Webmaster et spécialiste des médias sociaux avant d'être nommé Rédacteur en Chef le 18 Janvier 2018. Il est membre de plusieurs organisations professionnelles des médias.

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.