Centrafrique : Les écoles proches du Km5 toujours fermées

0

BANGUI, 18 2018(RJDH)…Les activités scolaires sont suspendues dans les établissements proches du KM5 dans le 3ème et une partie du 6ème arrondissement de Bangui pour des raisons d’insécurité.

Cette paralysie intervient après  l’attaque du 1er Mai à la paroisse Notre Dame de Fatima qui a fait des victimes, ensuite des villes mortes à répétition dans la ville de Bangui. La situation est très délicate pour les enfants à tel point que les parents d’élèves s’interroger sur l’avenir de leurs enfants.

Pour la responsable  du Collège Notre Dame de Chartres la sœur Charlotte « la situation est très délicate et pour des raisons fondées je ne peux pas parler »

Les établissements comme le collège la Renaissances, le lycée de Fatima, le collège Notre Dame de Chartres, et l’école Fatima garçons, les parents d’élève disent  n’avoir  qu’un  seul souci c’est l’insécurité et les exactions des hommes en armes « C’est nous même qui assurons notre sécurité et celle de notre famille on ne peut pas laisser nos enfants dans la gueule du lion», dit un parent.

Le collectif des parents d’élèves du 3e arrondissement par la voix d’Apolinaire Mokotemapa souligne que «c’est une situation qui perturbe les activités scolaires ;le gouvernement doit prendre des mesures, lui qui est le garant de la sécurité pour que les enfants aillent à l’école».

A quelques semaines des examens de fin d’année,  certains parents sont obligés de transférer les enfants dans d’autres établissements ou leur faire prendre des cours à la maison. «la délocalisation des écoles crée une perturbation dans le fonctionnement  des cours et des activités pédagogiques et sera un poids pour les parents pour rassurer le transport à leurs enfants»a t-il ajouté.

Le regain des violences dans la capitale a fortement impacté sur les activités scolaires, surtout des écoles proches du km5.

Partage.

L'auteur

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.