Centrafrique : Les commerces fermés au km5 en protestation à la violence armée

0

BANGUI, 19  janvier 2018 (RJDH)— La vie tourne au ralenti au km5 et les commerces restent fermés en réponse aux violences armées suite à un match de football du 17 janvier au cours de laquelle plusieurs commerces ont été brulés. Une action décidée par le collectif des commerçants du km5.

Le marché est paralysé ce matin suite au refus des commerçants de lever les rideaux en guise de protestation à la violence armée dans le centre commercial du fait des exactions perpétrées par les éléments d’auto-défense et du silence du gouvernement face à la dégradation du tissu sécuritaire au km5.

Youssouf Dybrine justifie l’inactivité commerciale  au niveau de km5 «nous sommes mécontents par rapport  à ce que ces groupes d’auto-défense ont fait le mardi passé. Nous pensons que le gouvernement et la Minusca pouvaient faire quelque chose. Mais hélas on est abandonné à notre propre sort» a t- il déploré.

Héritier, un client venant pour ses courses se dit surpris de l’ambiance si calme et silencieuse contraire au vacarme et à la fébrilité des gens.  «J’étais venu pour effectuer des achats mais je suis surpris du silence. J’espère que tout ira pour le mieux d’ici peu, car c’est  là que j’ai l’habitude de m’approvisionner» a-t-il souhaité.

Seuls les véhicules de transports en commun sont visibles mais en nombre limité au km5. Le gouvernement dans un communiqué officiel a mis en garde les fauteurs de troubles au km5 et les menace de poursuites judiciaires.

Partage.

L'auteur

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.