Centrafrique : Les combattants armés de l’ouest engagés dans la pisciculture pour réduire la violence communautaire

0

BERBERATI, 06 Juillet 2018 (RJDH) – 350 personnes issues des groupes armés, reçoivent ont reçu de la direction régionale des Eaux et Forêts en collaboration avec la Minusca des kits pour la pisciculture. L’objectif est de réduire la flambée de violences perpétrées dans la préfecture de la Mambéré Kadéï.

Le gouvernement en collaboration avec la Minusca poursuit le programme du pré-DDR dans la préfecture de la Mbaéré-Kadéï. La formation des jeunes issus des groupes armés s’organise dans plusieurs filières dont la pisciculture. C’est dans ce contexte que des kits ont été distribués pour le démarrage des activés.

Cet appui a pour but «de réduire les violences communautaires et d’aider les ex-combattants à trouver un nouvel élan dans certaines filières. La gestion équitable des kits reçus permettra aux bénéficiaires de générer de l’argent à travers les activités génératrices de revenus», a signifié Bernadette Rigondé, responsable du programme DDR à la Minsuca avant de projeter que cet appui a plusieurs orientations, «la réduction des violences communautaires, la relance économique et que le changement de paradigme».

Certains bénéficiaires ont constaté que «bien qu’il y ait certains manquements relevés dans l’intervention de la Minusca, ce geste constitue un atout remarquable pour la communauté. Nous n’avons aucune connaissance dans la pisciculture, ni des outils pour la pratique ; aujourd’hui nous sommes capables de nous prendre en charge après cette initiation», a témoigné Nestor Ngama, l’un des participants.

Les 350 ex-combattants de l’ouest engagés dans la pisciculture pour le programme pré-DDR pourraient réduire les violences communautaires.

Partage.

L'auteur

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.