Centrafrique : Les braquages à mains armées se multiplient entre Dekoa et Kaga-Bandoro, au centre du pays

0

BANGUI, 18 juin 2018 (RJDH)— L’axe Dekoa Kaga-Bandoro ne rassure plus les usagers à cause de nombreux braquages qui sont enregistrés ces derniers temps.

Les braquages sont légion ces derniers jours entre Dekoa et Kaga-Bandoro.Une information-RJDH confirmée par plusieurs sources officielles, «depuis quelques semaines, de nombreux véhicules sont tombés dans l’embuscade des hommes armés entre Dekoa et Kaga-Bandoro. Pour le moment, on ne sait pas qui sont ces hommes mais, c’est dangereux de se hasarder sur cet axe », confie un cadre de la sous-préfecture de Dekoa qui a requis l’anonymat.

Plusieurs organisations humanitaires évitent d’emprunter cet axe routier à cause des braquages. De sources autorisées, le CICR ne recommande plus cet axe routier à son personnel. Le weekend dernier, une équipe de prêtres du diocèse de Kaga-Bandoro est tombée dans une embuscade sur ledit axe alors qu’elle se rendait à Bangui.

Difficile de savoir si ces braquages sont l’œuvre des ex-Séléka ou non. Officiellement, les combattants Séléka n’ont pas quitté Kaga-Bandoro même si en mai dernier, un groupe a déjoué la barrière tenue par les casques bleus à la sortie de la ville pour se retrouver à une dizaine de kilomètres de Dekoa. Ce groupe a été dispersé par la Minusca.

Selon les habitants de Dékoa, ce serait ces combattants dispersés qui organisent des braquages entre Kaga-Bandoro et Dekoa, information encore difficile à confirmer.

Partage.

L'auteur

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.