Centrafrique : Les audiences de la session criminelle suspendues à Berberati pour des raisons techniques

0

BERBERATI, le 30 Septembre 2018(RJDH)—-Plusieurs dossiers inscrits au rôle de la session criminelle à Berberati n’ont pas été traités par la Cour. Les audiences sont suspendues ce 28 septembre pour des raisons techniques et vont être reprises probablement ce début d’octobre.

Convoquée du 17 septembre au 12 octobre, la session criminelle de la cour d’appel de Bouar tenue à Berberati a été suspendue ce 28 septembre dernier par la Cour. Plusieurs raisons expliquent cette suspension selon les informations du RJDH notamment le« refus des avocats à participer aux procès », confie une source proche du dossier.

Me Sarasengue, avocat de la partie civile appelle à la reprise pour que la justice soit rendue au nom des victimes, « nous de la partie civile, nous demandons à ce que ces problèmes techniques soient résolus afin que les actes criminels qui sont commis puissent être jugés très rapidement », demande la partie civile.

Sur les 33 dossiers, 15 sont jugés parmi lesquels, deux ont écopé de peines à perpétuité, des travaux forcés et 20 ans de prison pour association de malfaiteurs, la détention illégale d’armes et le viol.

La reprise des audiences est prévue probablement pour ce début d’octobre, a fait savoir la cour. Cette session convoquée le 17 septembre prendra fin le 12 octobre prochain.

Partage.

L'auteur

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.