Centrafrique : Les Antibalaka accusent le gouvernement de fragiliser les efforts de paix entrepris par l’Union Africaine

0

BANGUI, le 3 Septembre 2018(RJDH)—Les Antibalaka aile Ngaïssona n’ont pas apprécié les rencontres parallèles de Khartoum à l’initiative des russes et du Soudan et accusent le gouvernement de double langage qui ne favorise pas le retour de la paix. Position exprimée ce 2 septembre au RJDH par le chargé des opérations des Antibalaka Dieudonné Ndomaté.

Les Antibalaka aile Ngaïssona se sont inscrits dans un processus politique aussitôt après l’accord du 10 mai signé en marge du forum centrafricain de réconciliation en 2015 et disent attendre le DDRR, leur position est contraire à l’aile soutenue par Mokom jusque-là considéré comme un partisan de Naïrobi. C’est dans ce contexte que les Antibalaka proches de Ngaïssona ont fustigé l’attitude du gouvernement qui officiellement dit ne pas soutenir l’initiative de Khartoum mais qui dans les faits approuve l’initiative.

La déclaration du porte-parole du gouvernement Ange Maxime Kazaguy est loin de rassurer certains groupes armés qui voient la coïncidence comme une manœuvre de faire échec à la feuille de route de l’Union Africaine « la méthodologie du travail de l’Union Africaine est appréciable et au moment où les groupes armés doivent harmoniser les points de vue que Khartoum est venu faire de l’intrusion et nous tenons à préciser que cette approche n’engage en rien les Antibalaka dont Edouard Patrice Ngaïssona est le coordonnateur » a indiqué Dieudonné Ndomaté.

Il appelle à l’adhésion au processus de paix ainsi qu’à l’accélération du DDRR « nous attendons tous la mise en œuvre du DDR qui jusque n’avance pas comme nous l’avons souhaité et selon les conclusions de Bouar nous estimons que tous les points sont discutables, et par la même occasion nous rejetons l’idée du Rassemblement Centrafricain décidé à Khartoum » a-t-il lâché.

Les conclusions de Khartoum rejoignent la feuille de route de l’Union Africaine alors que sur les 104 points harmonisés et remis à Faustin Archange Touadera les points de Khartoum n’y figurent pas selon les informations RJDH.

Partage.

L'auteur

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.