Centrafrique : L’enseignement catholique associé autorisé à reprendre ses activités

0

BANGUI, le 22 aout 2018 (RJDH)—Le gouvernement a autorisé les écoles catholiques associées à reprendre leurs activités après la suspension du 14 Aout dernier. Compromis trouvé à l’issu d’âpre discussion avec le gouvernement ce 22 Aout à Bangui.

Selon le gouvernement la convention qui la lie avec l’enseignement catholique associé est arrivée à termes et que les écoles doivent se conformer et verser à l’Etat ce qui lui revient de droit. Autres griefs, plusieurs enseignants formés et employés par l’Etat désertent la classe au profit des écoles catholiques. C’est dans ce contexte que les parties en présence sont entrées en pourparlers pour enfin trouver ce compromis.

Dans le viseur du gouvernement plusieurs écoles privées dont 96 écoles privées dont 36 écoles placées sous l’enseignement catholique associé « nous avons décidé la fermeture de ces écoles pour l’inobservation des clauses de la convention et ce après plusieurs relances. Mais après ces échanges l’instruction est donnée pour la reprise et sensibilisation est faite pour que les écoles se conforment désormais » a lâché le ministre centrafricain de l’Education Moukadas Nour.

Au niveau de l’Enseignement catholique associé la surprise est de mise « nous observons depuis toujours la loi cadre qui nous astreint au renouvellement chaque dix ans alors que le gouvernement nous oblige à le faire chaque un an. Nous n’avons pas aussi le document sur lequel s’est focalisé le gouvernement pour nous sommer mais l’essentiel est que le terrain d’entente est trouvé » a dit Joachim Renaldy Sioké ancien ministre et membre du Conseil d’Administration de l’ECAC.

L’autorisation de la reprise intervient quelques semaines seulement de la rentrée scolaire prévue pour le mois de septembre. Les écoles placées sous l’enseignement catholique sont devenues les écoles de références dans un contexte de l’éducation au rabais.

Partage.

L'auteur

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.