Centrafrique : Le taux de croissance économique du pays maintenu à 4,2%, selon la BEAC

0

BANGUI, 20 Juillet 2018(RJDH) — Le comité Monétaire et Financier National de la RCA se félicite de la stabilisation du taux de croissance économique du pays, malgré la situation sécuritaire toujours inquiétante dans certaine région du pays. Il l’a fait savoir hier lors de la réunion du  comité monétaire présidé par le ministre des Finances et du Budget Henri-Marie Dondra au siège de la BEAC à Bangui.

La rencontre du comité monétaire et financier national de la République Centrafricaine intervient après celle organisée en mars 2018 où le taux de croissance économique du pays était de 4,2%.  Ce taux de croissance est maintenu jusqu’à ce jours malgré la situation sécuritaire toujours inquiétante dans certaines partie du pays.

« Ce maintien du taux de croissance se justifie par la reprise d’activité dans les branches agricoles, sylvicoles, minières et commerciales suite à un retour progressif de la confiance des agents économiques. Cependant, l’activité a été atone dans le secteur secondaire durant la période sous-revue, notamment au niveau des industries manufacturées et des sociétés de production d’électricité et d’eau », peut-on lire dans le communiqué final.

Le ministre des finances et du budget, Henri-Marie Dondra a noté quant à lui, un excédent de trésorerie au niveau des banques, « nos banques ont reçu beaucoup d’argent pour leur permettre de mieux fonctionner. Malheureusement, la situation sécuritaire du pays fait que les banques sont toujours rétissantes pour octroyer de crédit aux entreprises. Mais à travers les orientations prises aujourd’hui ensemble avec les banques, le gouvernement, les opérateurs économiques, nous ferrons en sortent que les banques puissent donner de crédit aux entreprises », a relevé le membre du gouvernement.

Le vice-gouverneur de la BEAC, Dieudonné Evou Mekou, se félicite de la croissance limitée mais réelle du pays, « Malgré la situation sécuritaire de la Centrafrique, ce pays garde toujours son taux de croissance qui est de 4,2%  ce qui est nettement au dessus de la moyenne mondiale et qui nettement en dessus de la sous-région. Donc, nous avons pu constater avec satisfaction cette croissance », a-t-il apprécié.

Les dernières projections établies par les services de la banque centrale pour l’année 2018, tablent sur une croissance soutenue avec un taux de croissance du PIB réel de 4,2%.

Partage.

L'auteur

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.