Centrafrique : Le site des déplacés de l’Evêché d’Alindao attaqué par des hommes armés

0

BANGUI, 15 Novembre 2018 (RJDH)— Le site des déplacés de l’Evêché de la ville d’Alindao au sud de la RCA, sous contrôle des éléments de l’UPC, serait attaqué par des hommes armés. L’incident serait encore en cours au moment où le RJDH met sous presse cette information.

Le site des déplacés situé dans l’enceinte de l’Evêché et le presbytère, seraient, selon les informations RJDH, les principales cibles de l’attaque de ces hommes armés. De sources religieuses, le site des déplacés aurait été incendié tandis que le presbytère est saccagé par les assaillants présentés comme les éléments de l’UPC, une des branche de la Séléka dirigée par Ali Daras.

Difficile pour le moment d’entrer en contact avec des sources dans cette localité puisque le réseau téléphonique aurait été détruit. Mais des informations RJDH font état d’une débandade sur le site des déplacés ainsi qu’au presbytère.

Une source à Bambari qui a pu entrer en contact avec une autorité locale d’Alindao, confie que les prêtres sont partis chacun de son côté et que le véhicule de l’évêque aurait été pris par les assaillants, informations que le RJDH n’est pas encore en mesure de confirmer.

La Minusca, contactée par le RJDH dit n’avoir pas encore d’informations précises sur le sujet.

L’attaque du site des déplacés d’Alindao est signalé deux semaines après celle de Batangafo qui a fait plusieurs morts et environ 5000 déplacés actuellement sur le site de l’hôpital, selon un rapport de Médecins Sans Frontière.

Rappelons que l’attaque de site des déplacés et des camps des réfugiés, des écoles et des hôpitaux pour ne citer que ceux-là constitue, selon le droit international humanitaire, un crime de guerre.

Partage.

L'auteur

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.