Centrafrique : Le rapprochement avec la Russie est risqué, selon l’opposant Crépin Mboli Goumba

1

BANGUI, 17 avril 2018 (RJDH)—Le président du PATRIE, Crépin Mboli-Goumba, est très réservé sur le rapprochement entre la RCA et la Russie. Il l’a fait savoir dans l’émission «Actualité et Nous», réalisée ce jour par Fréquence RJDH.

Même s’il évite d’utiliser le mot «rapprochement», Mboli Goumba est clair, «le contact avec la Russie est très risqué». L’opposant a ses raisons, «il n’y a pas de ligne précise en plus. Je pense que lorsqu’un contact ou comme vous le dites, un rapprochement doit nous amener des problèmes, vaut mieux prendre une autre option », explique le président du PATRIE.

L’ancien ministre d’Etat attaque la politique extérieure du pouvoir actuel, «nos dirigeants actuels n’ont pas une vision précise sur la politique extérieure, c’est pourquoi ils vont partout et sans précaution. Il faut savoir choisir, soit nous sommes du coté de la Russie soit nous sommes du coté des Occidentaux qui sont nos partenaires habituels», déclare l’opposant qui prend le soin de proposer «le choix au niveau international se fait à partir des forces ou des faiblesses de l’Etat mais chez nous, ces précautions ne sont pas respectées», confie-t-il.

Le rapprochement avec la Russie est une aubaine pour la République Centrafricaine, selon le camp présidentiel. Bida Koyagbelé, président du mouvement KITE, parle de prouesse diplomatique incontestable, «à moins d’être aveugle, mais le rapprochement avec la Russie, deuxième puissance mondiale, est la solution aux maux dont souffre la RCA», explique-t-il avant d’étaler les avantages de cette coopération, «d’ici juin toute l’armée sera sur pied grâce à la Russie qui nous fournit des armes. Quoi de mieux que d’avoir son armée et être capable de défendre le pays. C’est parce que le président a trouvé la solution, le rempart que les esprits malins s’agitent».

Le dossier russe est aussi défendu par le Directeur de Cabinet du Chef de l’Etat, Firmin Ngrebada, et le porte-parole de la présidence. A nos confrères de Jeunes Afrique, ces deux proches de Faustin Archange Touadéra n’ont pas caché l’espoir que leur donne la présence des soldats russes qui ont intégré depuis le 30 mars dernier, la garde rapprochée du chef de l’Etat./

Partage.

L'auteur

Un commentaire

  1. ZARALEM-DESOUZA Jeff Warren le

    Nous devons assumé notre responsabilité afin de prendre notre avenir en main, Russie ou pas un jour nous sommes appétés à être libre, nous devons passé un message fort à la France q’elle devait arrêter de fournir des armes à la Seleka pour cotret des atrocités.
    J’avais suivi une interview de l’ambassadeur de France à Bangui à la Radio Ndéké Luka, il déclare que l’affaire de la RCA n’est qu’une affaire de la Gendarmerie et de la Police. Tout en ignorant que le 13 Novembre 2015 Huit terroristes lourdement armés ont mis l’armée française dans les rues depuis lors jusqu’à aujourd’hui. Quelle injustice c’est parce que la France est fournisseuse d’armes à la Seleka. Et la France est contente que notre soit ébullition car elle est contre l’exploitation de notre richesse (Pétrole, Ciment, et l’uranium).

Commenter