Centrafrique : Le procès des présumés trafiquants de munitions de chasses et produits stupéfiants saisis à Ippy attendu lundi

0

BANGUI, le 09 Février 2018(RJDH) —-Le parquet de la Cour d’Appel de Bambari a annoncé ce vendredi 9 février 2018, la tenue le lundi prochain de l’audience des présumés auteurs de trafic de munitions de chasse et des stupéfiants saisis dans le véhicule de la société Ecolog à Ippy par la Minusca. L’annonce a été faite par le Procureur  de la République près le Tribunal de Grande Instance de Bambari, Arnold Éric Dandjio contacté depuis Bambari par le RJDH.

L’enquête judiciaire relative à la saisine de 1729 munitions de chasse, de 602 boites de Tramadol et de chanvre indien dans un demi sac à Ippy dans deux véhicules de l’Ecolog à destination de Bambari est close selon le Procureur de la République de Bambari. La police judiciaire de Bambari sur son instruction a pu mettre la main sur les présumés auteurs et leur audition est terminée, selon des sources proches du parquet de Bambari.

Ils seront jugés lundi prochain au cours d’une audience correctionnelle, dit-il, «au moment où je vous parle, l’enquête judiciaire relative à cette affaire est déjà bouclée et d’ici lundi prochain, au cours de l’audience correctionnelle et de fragrant de délit cette affaire sera éventuellement évoquée pour déterminer les auteurs. Donc en ce moment, les présumés auteurs sont en garde à vue en attendant le procès»a confié le Procureur de la République de Bambari

Interrogé sur la question le porte-parole du gouvernement, le Ministre de la Communication, Ange Maxime Kazagui, dit n’avoir pas d’informations précises sur la saisie de telles munitions alors que l’information a été confirmée par la Minusca après l’arrestation des présumés auteurs.

La saisie des minutions de chasse et des stupéfiants notamment les boites de Tramadol et le chanvre indien a été signalée la semaine dernière à Ippy dans la Ouaka au Centre du pays alors que les véhicules transportaient des cargaisons de la Minusca.

Partage.

L'auteur

Judicaël Yongo est ressortissant du Département des Sciences de l’Information et de la Communication (DSIC) à l’Université de Bangui. Titulaire d’une Licence en Journalisme, il est actuellement Journaliste-Reporter au Réseau des Journalistes pour les Droits l’Homme à Bangui (RJDH).

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.