Centrafrique : Le président de la fédération de Basketball appelle au soutien des Fauves de Bas-Oubangui

0

BANGUI, 3 aout 2018 (RJDH)–En septembre au Nigeria, la sélection centrafricaine de basket jouera la dernière phase des éliminatoires de la Coupe du Monde de Basket Zone Afrique. Le rendez-vous sera de taille et tous espérèrent que les Fauves de Bas-Oubangui renouent avec cette grande messe du basket mondial après plus de 40 ans d’absence.  A cet effet, le président de la Fédération Centrafricaine de Basketball, Isidore Embola a encouragé ses compatriotes à soutenir l’équipe nationale.

Nigeria, Sénégal, Centrafrique, Côte d’Ivoire, Rwanda, Côte d’Ivoire et Mali, forment le Groupe F qui évolueront à Lagos. Pour se qualifier, il faut être 1e ou 2e du Groupe, voire meilleur 3e.

En vue de réaliser ce rêve qui n’est pas une utopie, le président de la Fédération Centrafricaine de Basketball, Isidore Embola a fait une déclaration sur la page Facebook de l’institution sportive qu’il dirige. Cette déclaration est un appel pour un soutien aux Fauves.

« Nous voilà au pied du mur. C’est maintenant ou jamais. Rien ne sera facile mais si tout le pays est derrière son équipe de Basketball, nous nous qualifierons pour la Coupe du monde en Chine », a-t-il appelé. Pour lui, l’union est son leitmotiv et le grand facteur pour la victoire de nos basketteurs. « Le maitre mot qui doit désormais nous guider c’est l’unisson. Unis nous serons fort, unis nous pourrons trouver les ressources et les moyens nécessaires pour arracher notre qualification et revivre les temps forts où notre basketball était roi en Afrique », a martelé  Isidore Embola.

Le président de la Fédération Centrafricaine de Basketball  a rappelé que « les conditions de participation au tournoi retour de 1er tour de Dakar ont été très dures ». Donc pour une bonne prestation à Lagos, « le Bureau Fédéral, l’ensemble de la Direction Technique ainsi que les joueurs souhaiteraient êtres mis dans de bonnes conditions pour cette fois », a fait remarquer le N°1 du basket centrafricain. Car, « on ne peut espérer se qualifier pour un évènement aussi important sans que les moyens puissent suivre et c’est pour cela que nous attendions du gouvernement que les moyens financiers et matériels soient mis à notre disposition dans les meilleurs délais pour une bonne préparation », a encore fait observer Mr Embola.

C’est dans cette optique que le bureau Fédéral sollicite « la générosité des compatriotes pour nous aider ». Cette aide viendra s’ajouter à celle des autorités politique, puisque, « les besoins sont nombreux et nous ne savions pas ce que le gouvernement nous réservera comme budget c’est pourquoi le Bureau Fédéral compte sur les amoureux du basket pour encourager son Equipe Nationale », a signifié le président de la Fédération Centrafricaine de Basketball.

Déjà, des personnes physiques et morales ont apporté leur modeste soutien. Il s’agit du Cabinet Nounganga qui a fait « un don de 150 000 FCFA » et BADICA «  100 000 Frs CFA ».

Cette démarche est salutaire, mais la Fédération devra aussi établir le calendrier de la préparation des Fauves et renforcer sa communication par une bonne stratégie afin de mobiliser le peuple derrière les basketteurs.

Cependant, le président n’a pas fait allusion aux 10 millions de FCFA que l’Etat doit au centrafricano-américain, Johndre Jefferson.

Partage.

L'auteur

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.