Centrafrique : Le PAM et la société HUSACA signent un accord d’achat de produits alimentaires

0

BANGUI, 2 juillet 2018 (RJDH)—Le Programme Alimentaire Mondial (PAM) et la société nationale HUSACA ont signé vendredi dernier à Bangui un accord d’achat de produits alimentaires.

L’accord signé avec HUSACA pour la fourniture de quatre cent tonnes (400) de maïs fortifié permettra de réduire les risques liés à la malnutrition, notamment chez les enfants, les femmes et les personnes les plus vulnérables. Il s’inscrit dans le cadre du programme d’achats locaux du PAM dont l’un des objectifs est de stimuler l’économie locale.

Selon le représentant du PAM en Centrafrique Félix Gomez, cette initiative vient s’ajouter aux actions déjà en cours et qui visent à acheter auprès des petits exploitants agricoles des quantités de plus en plus importantes de riz, de haricots, de sorgho en vue de soutenir l’économie locale et contribuer de manière effective à la réduction de la faim et de la malnutrition en milieu rural.

Les termes du contrat indiquent que cette quantité de farine de maïs fortifié sera livrée au PAM dans un délai de 45 jours après la date de signature du contrat.  «Cette farine enrichie sera distribuée comme apport nutritionnel dans les programmes de traitement et de prévention de la malnutrition pour les enfants, les femmes enceintes et allaitantes et les personnes malnutries vivant avec le VIH », précise le PAM.

A travers ce programme d’achats de produits locaux,  on note que le PAM a déjà acheté au cours du premier semestre de l’année 2018 environ 880 tonnes de vivres pour un montant de 293 millions de francs CFA auprès des petits producteurs et commerçants centrafricains.

Le Ministre de l’économie et du plan, Felix Moloua, a souligné que ce «programme encourage les petits producteurs et les organisations paysannes à accroitre leurs productions et par ricochet leur pouvoir d’achat ».

A travers  l’initiative Achats au service du progrès (ou P4P) mis en place depuis 2015 le PAM prévoit en 2018 d’acheter 3 000 tonnes de vivres auprès des petits producteurs, un projet soutenu par le Fonds Bêkou qui a, par ailleurs, été lancé la semaine dernière avec pour objectif de renforcer l’accès aux marchés de ces petits producteurs. Une quantité de 375 tonnes sera également achetée auprès des commerçants locaux.

Partage.

L'auteur

Fridolin Ngoulou est journaliste de formation et Rédacteur en Chef du RJDH. Il est ressortissant du département des sciences de l'information et de la communication de l'Université de Bangui, où il a obtenu sa licence, première promotion en 2012. Au RJDH, il a travaillé de 2014 à 2017 comme Journaliste Reporter, Webmaster et spécialiste des médias sociaux avant d'être nommé Rédacteur en Chef le 18 Janvier 2018. Il est membre de plusieurs organisations professionnelles des médias.

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.