Centrafrique : Le mouvement anti-Balaka RDR demande l’arrêt des agissements des ex-Séléka

0

BANGUI, 20 avril 2018 (RJDH)—La Coordination du Rassemblement Des Républicains (RDR), une faction dissidente des Anti-Balaka basée dans la Ouaka à Bambari demande l’arrêt des agissements des Ex-Séléka dans le Nord du pays. C’est ce qui ressort d’un communiqué de presse rendu public par ce mouvement.

Le regroupement et menaces des Ex-Séléka dans le nord du pays, précisément à Kaga-Bandoro  afin d’envisager une descente sur Bangui ne laisse pas indifférents les autres mouvements armés. C’est dans ce contexte que RDR du Général Gaétan sort de silence et demande aux ex-Séléka de cesser avec leur projet.

Dans un communiqué de presse, RDR se dit « stupéfait par ce comportement irresponsable de ces chefs des groupes armés ». Pour le RDR, la tenue du dialogue prochain par le Panel de l’Union Africaine soutenu par l’Union Européenne est une garantie pour la paix.

Christ Junior Kenguemba porte-parole du RDR, demande dans ce communiqué à la Minusca d’arrêter les agissements de ces groupes armés et aussi de procéder à l’arrestation de «  ces bandits afin d’abréger la souffrance du peuple centrafricain ».

« Nous demandons à la population d’organiser une marche de soutien au gouvernement et à la Minusca », a dit le porte-parole avant d’inviter la jeunesse à doubler de vigilance afin de « démasquer les perturbateurs dans le pays »

Le RDR, dont le commandement est basé à Ippy dans la Ouaka recommande aussi la restauration de l’autorité de l’Etat afin de faciliter la libre circulation des personnes et des biens

Ces positions sont exprimées alors que le Chef de l’Etat, en recevant ce vendredi les forces vives de la nation à Bangui rassure la population et dit prendre des dispositions afin de contrer toutes les attaques des ex-Séléka.

Partage.

L'auteur

Fridolin Ngoulou est journaliste de formation et Rédacteur en Chef du RJDH. Il est ressortissant du département des sciences de l'information et de la communication de l'Université de Bangui, où il a obtenu sa licence, première promotion en 2012. Au RJDH, il a travaillé de 2014 à 2017 comme Journaliste Reporter, Webmaster et spécialiste des médias sociaux avant d'être nommé Rédacteur en Chef le 18 Janvier 2018. Il est membre de plusieurs organisations professionnelles des médias.

Commenter