Centrafrique : Le ministre des Affaires Étrangères évoque son départ imminent du gouvernement par un simple commentaire

0

BANGUI, 22 juin 2018 (RJDH)—Le ministre centrafricain, Charles Armel Doubane semble prévoir son retrait du gouvernement. C’est l’impression qui se dégage d’un de ses commentaires sur les réseaux sociaux.

Voulant répondre à un internaute qui l’interrogeait sur sa présence dans l’actuel gouvernement miné par le trafic de passeport diplomatique, Charles Armel Doubane écrit, « dans bientôt ». Ces deux mots semblent bien traduire l’intention de l’actuel ministre des Affaires Étrangères que l’on sait sur la sellette depuis plusieurs mois.

Dans l’entourage proche de Charles Armel Doubane, on refuse de commenter ce que le ministre a dit sur les réseaux sociaux. Mais, certaines sources à la présidence parlent d’une réaction au deçà des attentes, « on n’a pas à profiter d’une histoire irréelle de passeport pour faire la leçon de morale et surtout dire ce qui peut créer inutilement de l’incompréhension », rétorque sous couvert de l’anonymat cette source proche du chef de l’Etat.

Charles Armel Doubane, candidat arrivé 5ème avec un peu plus de 3% à la présidentielle de 2016, fait partie de la pléthore de candidats malheureux ayant vite apporté leur soutien à Faustin Archange Touadéra. Depuis son entrée au gouvernement en avril 2016, ce professeur de droit, est en froid avec l’entourage du chef de l’Etat. Il est mis de côté sur de nombreux dossiers qui dépendent de son département. Timide dans l’équipe gouvernement, ce technocrate pourrait soit décider de démissionner soit pousser le chef de l’Etat à le démettre comme son ami et ancien collègue Jean Serge Bokassa. En tout cas, le divorce Touadéra-Doubane aujourd’hui n’est plus qu’une question de jours voire de mois. Il pourra être le 4ème allié de poids à quitter le navire Touadéra.

Partage.

L'auteur

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.