Centrafrique : Le Japon et le PNUD soutiennent la résilience et la stabilisation socio-économique des personnes vulnérables de Batangafo

1

BANGUI, 9 octobre 2018 (RJDH)—Le Programme des Nations-Unies pour le Développement (PNUD) et le gouvernement du Japon ont signé ce 7 octobre à Yaoundé une convention pour le projet « Soutien aux activités génératrices de revenus durables des personnes vulnérables de la ville de Batangafo ». Ce projet sera financé à hauteur de plus d’1 milliards de FCA. C’est ce qui ressort d’un communiqué  de presse y relatif.

La signature de cette convention s’est déroulée au siège du PNUD au Cameroun, à Yaoundé, en présence de l’Ambassadeur du Japon, S.E.M. Kunio Okamura, du Conseilleur Culturel de l’Ambassade de la République Centrafricaine au Cameroun,  Jean Baptiste Zinai et du Directeur-Pays du PNUD en RCA, Mathieu Ciowela.

Selon le communiqué de presse, le projet vise à créer la résilience et la stabilisation socio-économique pour les centrafricaines vulnérables de la ville Batangafo, située dans le nord-ouest du pays, en fournissant un environnement favorable qui permet en particulier aux jeunes à risque (y compris les personnes déplacées et ex-combattants) de se relever et développer leurs activités génératrices de revenu. Le projet cherche à éviter que la situation sociale se détériore.

« Par cette signature, le Gouvernement du Japon mobilise 2,2 millions de dollars américains soit environ 1,23 milliard de FCFA pour ledit projet. Cette contribution est entre autres un témoin de la solidarité du peuple japonais auprès du peuple centrafricain. Cela permettra d’apporter des réponses concrètes à la réinsertion socio-économique des populations de Batangafo telles que, la création d’activités génératrices de revenus, la vulgarisation de l’alphabétisation et la réhabilitation des infrastructures publiques », précisé le communiqué.

Le projet va également introduire la méthode des « 5S-Kaizen », technique de gestion japonaise visant à « l’amélioration continue » (Kaizen en japonais) des tâches effectuées dans les entreprises. Il est élaboré dans le cadre du système de production de Toyota.

C’est depuis 2014 que le Gouvernement du Japon et le PNUD RCA renforcent leur collaboration.  Environ 72000 personnes ont indirectement bénéficié de cette collaboration qui a déjà mobilisé presque 6 millions USD dans des projets qui touchent plusieurs domaines tels que la justice, les élections, la réintégration socio-économique, la cohésion sociale, le développement local et la prévention de la radicalisation et de l’extrémisme violent.

Partage.

L'auteur

Fridolin Ngoulou est journaliste de formation et Rédacteur en Chef du RJDH. Il est ressortissant du département des sciences de l'information et de la communication de l'Université de Bangui, où il a obtenu sa licence, première promotion en 2012. Au RJDH, il a travaillé de 2014 à 2017 comme Journaliste Reporter, Webmaster et spécialiste des médias sociaux avant d'être nommé Rédacteur en Chef le 18 Janvier 2018. Il est membre de plusieurs organisations professionnelles des médias.

Un commentaire

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.