Centrafrique : Le HCR lance son plan d’opération 2020-2021

0

BANGUI, 16 mars 2019 (RJDH)— Ouverture ce vendredi à l’hôtel Oubangui d’un atelier de validation du plan d’opération du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) horizon 2020-2021.  Le HCR et ses partenaires entendent mettre en place un plan stratégique pour soutenir les déplacés internes et entamer les procédures de rapatriement des réfugiés.

Cet atelier vient en amont avec les activités menées par le HCR en Centrafrique plusieurs décennies durant. Le HCR entend mettre en place ensemble avec ses partenaires de nouvelles stratégies adéquates afin d’envisager l’avenir. Cela dit, cet atelier  vise à établir des liens solides entre les grands cadres stratégiques du gouvernement et de la communauté internationale avec le nouveau plan en Vigueur.

Le Directeur de cabinet du ministre de l’Action Humanitaire et de la Réconciliation Nationale (AHRN), Antoine George Mbaga, revient sur les raisons qui ont conduit à la mise en place de ce nouveau plan , « Ce plan de validation a pour objectif de mettre en place des objectifs pour appuyer le gouvernement centrafricain, dans la gestion des mouvements de la population notamment les populations qui sont en déplacement à l’intérieur du pays tout comme ceux qui sont dans des camps de réfugiés ou de déplacés, dans des familles d’accueil et aussi gérer ceux qui sont au-delà  de nos frontières et qui souhaiteraient bien rentrer chez eux », a-t-il expliqué.

Tant il rajoute qu’ « avec les différents accords notamment celui de Khartoum, avec tous les efforts du gouvernement,  la paix, la sécurité commence à revenir de plus en plus et en ce moment, tous les centrafricains souhaiteraient revenir chez eux afin de pouvoir contribuer à la reconstruction nationale », a-t-il précisé.

Selon ce nouveau plan d’opération pour l’exercice 2020-201, le HCR va mener dans chaque préfecture de la République centrafricaine des « actions de grandes envergures dans les années avenir ».

 Ces zones sont entre autres les régions de l’Ouest à savoir la Mambéré-Kadei, la Nana Mambéré, la Sangha-Mbaéré ainsi que les régions du centre  en particulier la Ouaka, la Basse -Kotto, la Haute-Kotto et le Mbomou. Ensuite viendra la phase de rapatriement des centrafricains résidents dans les pays environnants tels que (Cameroun, Sénégal, Côte D’ivoire, Burkina Faso, Mali, RDC, République du Congo, Benin et ceux qui sont au-delà de l’Afrique. Il convient de rappeler que la RCA a accueillie en 2017, 301 rapatriés en Centrafrique facilités par le HCR. Cette opération s’est accrue et le chiffre a augmenté en 2018 passant à 3.774 centrafricains rapatriés par le HCR. Le HCR est venu en aide à 221. 407 déplacés internes par préfecture et 419.562 familles d’accueil sur l’ensemble du territoire centrafricain.

Partage.

L'auteur

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.