Centrafrique : Le gouvernement rend hommage aux enseignants tués à Markounda

0

BANGUI, 06 mars 2018 (RJDH)—La délégation gouvernementale centrafricaine a été  conduite ce matin par Simplice Matthieu Sarandji, le Premier Ministre, pour rendre un dernier hommage aux enseignants assassinés le 25 février dernier sur l’axe Bonganagone-Markounda. La cérémonie a eu lieu au Building administratif en présence des diplomates et responsables des organismes internationaux.

Six enseignants dont un inspecteur ont été froidement abattus, leurs biens pillés et le véhicule brulé le 25 février 2018 par des ex Séléka, alors que ces derniers allaient pour former les enseignants. C’est dans ce contexte qu’une journée sans enseignement a été organisée par le gouvernement avec la signature du livre de condoléance.

En prenant la parole lors de cette cérémonie de signature du livre de condoléances, le Premier Ministre, Simplice Matthieu Sarandji, a exprimé son émotion doublée de colère pour condamner cet acte qu’il qualifie d’ignoble. «Véritable compassion pour nous qui sommes aussi enseignants. L’école est la clé de développement d’un pays. S’en prendre aux enseignants, est un crime contre l’éducation de nos enfants », a-t-il dit larmes aux yeux.

Le Premier ministre ne décolère pas et promet que les auteurs de ces crimes seront poursuivis pour être traduits devant la justice, «Je tiens à dire que la justice fera son travail vaille que vaille. Cet acte criminel lâche ne saurait rester impuni» a-t-il promis.

Cette journée sans l’enseignement est aussi observée dans plusieurs villes du pays.

La mort de ces enseignants dans cette partie du pays touchée par les violences armées met à nu le réel problème d’insécurité qui est un obstacle aujourd’hui au redéploiement de l’administration tant voulu par les autorités centrafricaines et la communauté internationale.

Partage.

L'auteur

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.