Centrafrique : Le gouvernement et ses partenaires lancent le concours de recrutement de 300 agents pénitentiaires

0

BANGUI, 21 Avril 2018(RJDH) —-Le gouvernement et les agences du système des Nations-Unies ont lancé ce vendredi 20 avril le concours de recrutement des agents pénitentiaires à travers le pays. Au total, 300 agents seront recrutés à l’issu de ce concours pour travailler dans les maisons carcérales à travers le pays.

Il s’agit des assistants et de surveillants pénitenciers. Un concours qui connait déjà une forte participation des hommes et des femmes après une campagne de souscription dans les villes de Bossangoa, Bambari, Berberati et Bouar. Selon des sources proches de la Minusca, « 889 candidats sont enregistrés à Bangui, pour le compte des assistants pénitentiaires et 638 pour les surveillants. A l’intérieur du pays, 2.092 candidats sont en lice et vont subir ces jours ci, la première étape du concours, des épreuves physiques ». Cette information est confirmée par site de l’institution onusienne.

Le directeur général de l’Ecole nationale d’Administration et de magistrature (ENAM), Alexis Ndoui Yabela, se félicite du bon déroulement de ce concours et appelle à un « encadrement sécuritaire pour les épreuves » a-t-il lancé.

Paulin Guemissa-fils, candidat au poste de surveillant, a estimé pour sa part que l’opportunité que lui offre ce concours lui permet de mesurer sa « capacité et de sortir de la souffrance et des violences ».

Ce recrutement est fait pour combler le vide constaté dans l’Administration pénitentiaire centrafricaine qui est caractérisée par un manque alarmant du personnel pénitentiaire.

Partage.

L'auteur

Judicaël Yongo est ressortissant du Département des Sciences de l’Information et de la Communication (DSIC) à l’Université de Bangui. Titulaire d’une Licence en Journalisme, il est actuellement Journaliste-Reporter au Réseau des Journalistes pour les Droits l’Homme à Bangui (RJDH).

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.