Centrafrique : Le gouvernement envisage de recruter 1.023 FACA en septembre prochain

0

BANGUI, 06 Aout 2018(RJDH)–Le gouvernement centrafricain envisage de recruter 1.023 éléments dont l’âge varierait entre 18 et 25 ans, dans les rangs des Forces Armées Centrafricaines (FACA). L’annonce en a été faite le samedi 04 Aout 2018 par la directrice des ressources humaines du ministère de la Défense Nationale, le Lieutenant-Colonel Léa Ghislaine Yangongo.

Le recrutement de 1023 éléments des éléments dans le rang des Forces Armées Centrafricaines prévu au début du mois de septembre 2018, sera la réalisation du président de la République de réorganiser l’armée nationale, pour assurer la sécurité sur toute l’étendue du territoire national.

Lieutenant-Colonel Léa Ghislaine Yangongo,  directrice générale des ressources humaines du ministère de la défense nationale, a précisé la spécificité de ce recrutement en deux points, « pour le recrutement de cette année 2018, il y aura, le recrutement ciblé et le recrutement de masse. Le recrutement ciblé concernera ceux qui exercent les petits métiers notamment la menuiserie, la maçonnerie, l’agriculture et ceux du domaine de la santé. Et le recrutement de masse touchera toutes les couches sociales et ceux-ci seront déployés sur toute l’étendue du territoire pour protéger la population civile », a-t-elle expliqué.

Ce recrutement dit pluriethnique sera fait dans les seize préfectures du pays, avec la collaboration des autorités locales, « puisque nous ne connaissons pas les fils de chaque préfecture, un comité de pilotage sera mis en place dans chaque préfecture. Ce comité sera composé de techniciens et des autorités locales pour faciliter l’identification des éléments. Les dossiers des provinces seront sélectionnés et retenus dans les préfectures ; à Bangui aussi afin d’éviter les erreurs du passé », a noté le Lieutenant-Colonel Léa Ghislaine Yangongo.

Selon les informations RJDH, le recrutement dans les zones sous contrôle des rebelles sera sécurisé par la Minusca. Un quota non encore officiel est réservé aux femmes. Ce recrutement engagé par le gouvernement en partenariat avec l’EUTEM et la Minusca interviendra après la sortie de deux cent cinquante(250) policiers et gendarmes en formation à PK10 et Kolongo prévue pour le mois de septembre 2018. Ce processus s’inscrit dans le cadre du RCPCA qui vise dix milles (10000) FACA à l’horizon 2022.

Partage.

L'auteur

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.