Centrafrique : Le dispositif de prévention contre la maladie à virus Ebola maintenu à Mongoumba

0

MONGOUMBA, 29 Aout 2018(RJDH)—Le niveau de l’alerte contre la maladie à virus Ebola à Mongoumba au sud du pays à la frontière avec le Congo reste élevé. Chaque personne en provenance du Congo est astreinte à se soumettre aux exigences des agents de la santé. Un constat du RJDH de passage dans la région. 

Partageant la frontière avec la RD Congo où la maladie à virus Ebola a été déclarée, la République Centrafricaine en partenariat avec l’Institut Pasteur de Bangui sensibilisent sur les mesures préventives mais aussi mettent en place des dispositifs le long de la rivière Oubangui qui se montre encore efficace selon le constat du RJDH.

Il est 9h tous les passagers venant de Congo sont soumis à passer chez le personnel de santé sous leur tente se trouvent des matériels appropriés à savoir : pulvérisateurs des bagages, des tensiomètres pour le prélèvement de température des personnes en provenance du Congo. Le lavage des mains avec de l’eau imbibée de clore est obligatoire.

Même si aucun cas n’est détecté en ce moment, la prudence est de mise selon Marcel Pounoungou, hygiéniste-colorateur au centre de Mongoumba, « nous travaillons de 6 à 20 heures tous les jours. Un planning de rotation du personnel est établi pour éviter qu’il y’ait des intrus dans la ville. Nous sommes dotés en matériels appropriés pour le contrôle quotidien de tous les mouvements fluviaux » a-t-il rassuré.

Le niveau de l’alerte est maintenu dans un contexte où le gouvernement entend déployer tous les efforts de coopération pour faire faire front contre la maladie à virus Ebola.

Partage.

L'auteur

Auguste Bati-Kalamet est journaliste-reporter au Réseau de Journalistes pour les Droits de l’Homme (RJDH), après avoir travaillé à la Radio ESCA. Certifié en gestion des radios communautaires, il a effectué plusieurs missions de reportage à l’intérieur du pays. Il est producteur des magazines sur les droits humains.

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.