Centrafrique : Le CCO fait un zoom sur la journée nationale des ONG du 13 décembre prochain

0

BANGUI, 8 décembre 2017 (RJDH)—Le Comité de coordination des ONG internationales en Centrafrique a fait le point sur l’organisation de la journée des ONG qui sera célébrée ce 13 décembre à Bangui. Plusieurs points ont été abordés lors du point de presse tenu à cet effet.

La célébration de cette année est placée sous le signe de la sensibilisation de la population sur le rôle des ONGs intervenant en Centrafrique. Elle intervient dans un contexte où plusieurs zones en proie en violences ne permettent pas l’accès des ONGs, afin d’apporter assistance aux personnes vulnérables.

Le Président du CCO Mohammed Chickhaoui, précise le but de cette journée. « Nous voulons par cette occasion mettre en lumière les activités des ONG humanitaires et du développement, mais aussi de mieux expliquer à la population le rôle d’une ONG. Il y’a trop de confusion entre ONG nationale ou internationale, les Nations-Unies, la Minusca etc. », a-t-il expliqué.

Mohammed Chickhaoui fait une lecture sur l’évolution de la situation humanitaire entre 2016 et 2017 « Il y avait trop d’espoir en pareille époque en 2016 suite au lancement du Plan de Relèvement et de la consolidation de la paix et même le plan de réponse humanitaire. Malheureusement, depuis avril et mai, la situation s’est dégradée avec l’augmentation de plus de 100.000 déplacés. Nous restons toutefois optimiste même si les ONG n’arrivent pas dans certaines zones pour alléger la souffrance de la population », a-t-il fait savoir.

En 2017,  3.800 cas d’incidents de sécurité sont enregistrés par le CCO et 15 humanitaires ont trouvé la mort dans l’exercice de leur fonction, principalement des Centrafricains.

Le CCO compte 54 membres et travaille avec les coordinations des ONG nationales.

Partage.

L'auteur

Fridolin Ngoulou est journaliste de formation et Rédacteur en Chef du RJDH. Il est ressortissant du département des sciences de l'information et de la communication de l'Université de Bangui, où il a obtenu sa licence, première promotion en 2012. Au RJDH, il a travaillé de 2014 à 2017 comme Journaliste Reporter, Webmaster et spécialiste des médias sociaux avant d'être nommé Rédacteur en Chef le 18 Janvier 2018. Il est membre de plusieurs organisations professionnelles des médias.

Commenter