Centrafrique : Le 2e vice-président de l’Assemblée sort de son silence après les mesures conservatoires prises par le président Abdoul Karim Méckassoua

0

BANGUI, le 5 Aout (2018)—Mathurin Djimbélé Nakoué, 2e vice-président de l’Assemblée nationale a dans une conférence de presse ténue à Bangui ce 3 Aout désapprouvé la substance des propos accusatoires du président de l’Assemblée nationale Abdou Karim Meckassoua mettant en cause certains députés dans l’affaire de payement de 122 millions alors que ce dernier était absent du pays.

Selon l’honorable Djimbélé Nakoué, député de Berberati le payement de ces fonds autorisé par Symphorien Mapenzy est légal et obéit à la suite logique. Plaçant les choses dans leur contexte, l’honorable Djimbélé tient à préciser que « le payement de solde à l’intéressée est la suite du payement de la première et la deuxième tranche effectué respectivement en 2016 et 2017 » a-t-il insisté.

Mais le problème réside dans le processus de décaissement de fonds dans la ligne prévue dans le budget de fonctionnement de l’Assemblée nationale « le seul ordonnateur de dépense est le président de l’Assemblée nationale, pourquoi alors bruler les étapes et faire payer la différence à cette dame alors que cette ligne n’existe pas et que les services concernés dans la chaine de décaissement n’ont pas approuvé le payement ? » S’interroge une source proche du dossier sous couvert de l’anonymat.

Ces prises de positions interviennent 5 jours après les mesures conservatoires prises par Abdou Karim Meckassoua en réalisation de ses promesses faites lors de sa rencontre avec la presse. Lesquelles mesures ont demi de leurs fonctions certains de ses collaborateurs qui est qualifiées de nulles par l’honorable Mathurin Djimbélé Nakoué qui a annoncé la saisine des juridictions par les personnes concernées par ces mesures du président de l’Assemblée nationale.

Ce scandale financier qui mine la réputation de l’Assemblée nationale est une partie visible de l’iceberg où les uns et les autres rejettent les responsabilités en attendant le rapport la conclusion de la commission interne de contrôle placée sous les auspices de l’honorable Steve Koba./

Partage.

L'auteur

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.