Centrafrique : L’attaque contre les Faca à Bambari fait la une des journaux à Bangui

0

BANGUI, 13 Juin 2018 (RJDH) — La presse écrite est revenue sur les combats entre les combattants de l’UPC et les forces armées centrafricaines à Bambari au centre du pays. Nos confrères mettent en avant la capacité de frappe des soldats centrafricains.

Le Confident table sur une trahison qui a débouché sur l’attaque de l’UPC contre le convoi des Faca à Bambari. Pour ce journal, généralement très dur envers les forces négatives, l’itinéraire et les heures précises de voyage des soldats centrafricains, ont été signalés aux combattants de l’UPC de Bambari, ce qui leur a permis de se préparer pour perpétrer l’attaque.

Le journal accuse les leaders de groupes armés nommés au gouvernement et à la présidence de la République. Cette fois ci, le journal cite Hassane Bouba, cadre de l’UPC actuellement conseiller à  la présidence.  Le journal reste toutefois positif sur la capacité des Faca à faire face aux attaques des groupes armés, ce qu’a réjoui l’auteur de l’article.

« Même rien qu’avec les Faca, la RCA peut retrouver sa pleine souveraineté », c’est un titre de l’Agora à travers lequel, nos confrères ont fait une analyse sur l’attaque contre le convoi des forces régulières à Bangui. Le journal met l’accent sur la mise en déroute des combattants de l’UPC par les Faca. Nos confrères parlent « d’une démonstration de force qui rassure l’opinion ». L’Agora note dans son analyse que parmi les Faca « il y a des potentialités que la communauté internationale depuis cinq ans a voulues étouffer avec l’embargo » qui selon le journal est décrié par l’ensemble de la population.  Nos confrères très satisfaits de l’attitude des Faca à Bambari, notent qu’avec les forces régulières, le pays peut mettre hors d’état de nuire ceux qu’ils appellent « les bandits » afin de retrouver sa souveraineté comme l’a souligné le titre de l’article.

Condamnation de l’attaque contre les Faca par la Minusca. C’est l’Agora qui a publié l’intégralité du communiqué de presse de la mission onusienne qui regrette cette attaque mais au fond, la Minusca est plus engagée à évoquer la mort d’un casque bleu lors d’une autre attaque toujours dans cette ville de Bambari.

Question politique dans les colonnes du journal le confient. Nos confrères sont revenus sur la visite du ministre français à Djaména où selon le journal, la France engage le président tchadien à rappeler aux autorités centrafricaines leurs engagements constitutionnels et électoraux. Le journal s’interroge sur les engagements que Touadéra aurait pris. Mais la conviction de nos confrères est précise, la France agacée par la présence russe, tente d’utiliser Déby pour non seulement « asphyxier la RCA financièrement » mais aussi « déstabiliser le pays ». Le journal justifie ses hypothèses par le regain de violence à Bambari, violences qu’il met sur le compte d’une certaine manipulation et surtout l’initiative africaine qui, selon l’auteur de l’article, est une manœuvre pour « blanchir les criminels et faire avancer l’idée de la partition ».

Terminons cette revue de presse par l’acquittement de Jean Pierre Bemba qui d’après un article publié par le Confident, laisse les victimes centrafricaines « sans voie de recours ». Mais l’auteur de l’article s’inquiète sur l’impact de cette décision sur l’image et l’avenir de la Cour Pénale Internationale.

Ce sont les principaux sujets que nos confrères ont traité ce jour merci à vous tous d’avoir suivi cette revue de presse. Rendez-vous demain pour une autre édition mais gardez à l’esprit, « la vie étant action, prenons action tous les jours ».

Partage.

L'auteur

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.