Centrafrique : L’assistance humanitaire s’organise à Bria au nord-est du pays

0

BRIA, 05 Juin 2017(RJDH)—Les déplacés de Bria se préparent à recevoir l’assistance humanitaire après le conflit intergroupe armé. L’enregistrement rendu possible grâce à l’action des ONG Coopi, Oxfam et Espérance basées dans la localité.

La crise sécuritaire à Bria a fait déplacer plus de 80% de la population trouvant refuge sur 4 sites selon le rapport de la mission conjointe gouvernement-action humanitaire. L’enregistrement des déplacés de la localité intervient dans un contexte de légère hausse des déplacés internes contrairement aux tendances des mois antérieurs, ainsi que la montée des déplacés externes en RD Congo au sud du pays.

Certaines sources jointes par le RJDH confirme l’enrôlement des déplacés « les ONG comme Esperance, et COOPI qui sont dans la localité ont commencé l’enregistrement des déplacés en vue de leur venir en aide. OX-FAM  qui intervient dans le domaine de l’eau est aussi passée pour visiter les puits qui se trouvent sur le site afin de donner de l’eau de bonne qualité à ces déplacés », a- indiqué au RJDH une religieuse.

Alors que l’aide humanitaire s’organise, la reprise des activités économiques se fait timidement. « Quelques commerçants dont leurs boutiques sont épargnés de pillages ont pu démanteler leurs Magasins. Nous sommes toujours terrés dans les sites gagnés par des rumeurs sur une éventuelle attaque de la coalition des tchadiens, Rounga et Sara contre les Goula qui sont basés au quartier Bornou », a expliqué une source qui a requis l’anonymat.

Les déplacés de Bria s’enregistrent alors que le gouvernement a lancé un processus pour le retour des déplacés mis à mal par le regain de violence dans plusieurs villes de l’intérieure du pays.

Partage.

L'auteur

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.