Centrafrique : l’Assemblée Nationale complice de la prorogation de l’embargo, selon le ministre de la défense

1

BANGUI, le 1er Février 2017(RJDH)—La prorogation de l’embargo sur les armes en Centrafrique, est facilitée par des députés, selon le ministre de la Défense Joseph Yakete. Ces élus sont qualifiés de personnalités peu éclairées. Il l’a dit dans une interview accordée au RJDH le mardi dernier.

Pour le ministre de la défense, le fait que l’Assemblée Nationale lui ait demandé de contourner l’embargo et d’installer les check points, a joué en faveur de cette prorogation, « l’existence des cheick pointes par le passé a contribué à la prorogation de l’embargo. Ce qui est grave, c’est que devant nos partenaires à l’Assemblée Nationale, il y a des députés mal éclairés qui m’ont demandé de contourner l’embargo pour aller acheter des armes chez les voisins. Cela a joué en faveur de cette nouvelle prorogation parce que nos partenaires étaient dans la salle lors que cela était évoqué » affirme Joseph  Yakité qui dit regretter que des élus puissent se comporter de la sorte « les faiseurs de loi tiennent un tel raisonnement cela n’est pas rassurant » a-t-il précisé.

La prorogation de l’embargo par le comité de sanction du conseil de sécurité est une douche froide pour le gouvernement qui table sur le redéploiement des forces armées après la certification par l’EUTM d’une première compagnie.

Le ministre de la Défense Joseph Yakete rejette les accusations portées contre le gouvernement et attaque l’Assemblée Nationale.

Partage.

L'auteur

Un commentaire

Commenter