Centrafrique : L’ancienne présidente de la transition nommée membre du comité des sages de l’UA

0

BANGUI, 12 juillet 2017 (RJDH)—Catherine Samba-Panza est nommée membre du comité des sage de l’Union Africaine, un organe de conseil pour la commission. Sa nomination a été rendue publique le 04 juillet dernier à l’issue du 29ème sommet de l’Union Africaine.

L’ancienne Présidente de la transition en Centrafrique a été nommée au poste de membre du Comité des Sages de l’UA en charge de l’Afrique Centrale. Elle prend cette responsabilité avec trois autres personnalités influentes du continent. Ellen Johnson Sirleaf, présidente du Libéria s’occupera de la région occidentale, Dr. Speciosa Kazibwe (Ouganda) et M. Armah Moussa (Egypte) sont chargés respectivement des régions de l’Est et du Nord.

Anicet Guiyama Massogo, ancien Ministre Conseiller politique à la présidence sous le magistère de Catherine Samba-Panza se réjouit de cette nomination. Pour lui ; cette nouvelle sonne comme une marque de reconnaissance, « je pense que c’est une bonne nouvelle pour elle-même et pour le pays. Cette nomination est la reconnaissance de tout le travail fait par cette femme de cœur qui a su relever son pays et amorcer le processus de paix et de justice » confie t-il. Le RJDH a tenté en vain d’entrer en contact avec l’ancienne Présidente de la transition pour avoir ses premières impressions.

La nomination de Catherine Samba-Panza comme membre du comité des Sages de l’Union Africaine intervient après plusieurs missions assurées par l’ancienne Présidente pour le compte de l’organisation continentale. La dernière mission a été celle de cheffe de délégation des observateurs l’Union Africaine lors des élections législatives de décembre 2016 en Côte d’Ivoire.

Depuis son départ de la présidence en mars 2016, Catherine Samba-Panza s’est fortement engagée dans la promotion du leadership de la femme dans le processus de paix en Afrique. Elle a participé à plusieurs rencontres de haut niveau ayant attiré vers elle un regard de distinction.

Catherine Samba-Panza a été élue Présidente de la transition le 20 janvier 2014 après la démission dix jours plutôt du chef de la Séléka Michel Djotodia, tombeur de François Bozizé. Première femme à gérer la République Centrafricaine, Catherine Samba-Panza a fait face pendant son magistère à plusieurs violences qui ont paralysé la ville de Bangui. La rencontre de Brazzaville ayant abouti à l’accord de cessation des hostilités du 23 juin 2014, les consultations populaires à la base, le forum de Bangui et les élections groupées de 2016, sont autant d’actions réalisées par le régime sous la direction de cette femme. Selon ses proches, Catherine Samba-Panza serait en train de vouloir  créer une fondation.

Partage.

L'auteur

Commenter