Centrafrique : Lancement des travaux du Projet de Reconstruction Economique et Sociale en milieu Urbain dans les 3e et 5eArrondissement de Bangui

0

BANGUI, le 19 Mars 2018 (RJDH)—Le Chef de l’Etat, Faustin Archange Touadera, a procédé ce lundi 19 mars à la pose de la pierre symbolisant le lancement officiel de la construction de l’Avenue Idriss Deby Itno dans le 3ème arrondissement puis des travaux de construction d’un bloc pédagogique au Lycée Miskine de Bangui et enfin de la réhabilitation du hangar/ boucherie du marché Miskine. Le coût total de l’exécution de ces projets s’élève à 12 milliards de FCFA.

C’était une série de cérémonies de la pose de première pierre des travaux dans le 3ème et 5ème Arrondissements de Bangui cofinancés par l’Union Européenne (UE) à travers le Fonds Bêkou et d’autres partenaires dans un contexte de la mise en œuvre des activités du Plan de Relèvement et de Consolidation de paix en Centrafrique (RCPCA).

Felix Moloua, Ministre du Plan et de l’Economie, déclare que le lancement de ces projets répond aux piliers 2 et 3 du Plan de Relèvement et de Consolidation de la Paix (RCPCA). «Il y aura deux types des travaux notamment la réhabilitation de l’Avenue Idriss Deby en béton bitumineux et la construction de nouveaux bâtiments pédagogiques de type R+2 au Lycée de Miskine », a-t-il indiqué.

Il a aussi précisé que le montant global pour l’exécution de ces travaux est de 12 milliards de FCFA s’étendant sur une période de 3 ans, «ce projet d’un montant global d’environ 12 milliards de FCFA sera exécuté en 3 ans», a-t-il précisé.

Quant au Chef de l’Etat, Faustin Archange Touadera, il interpelle les entreprises à privilégier la main d’œuvre locale. «Je demande aux entreprises retenues pour l’exécution des travaux à recruter davantage les jeunes des secteurs riverains pour qu’ils parviennent à subvenir aux besoins de leur petite famille», souhaite-t-il.

Le lancement des projets de la construction des infrastructures sociales de bases est un signe de renouvellement de contrat social entre l’Etat et la population, et au relèvement économique pour la relance du secteur productif.

Partage.

L'auteur

Vianney Ingasso est journaliste-reporter au Réseau des Journalistes pour les Droits de l’Homme (RJDH). Après son passage à l’Université de Bangui, précisément au Département des Sciences de L’information et de la Communication où il obtint sa Licence Professionnelle en Journalisme (DSIC-6ème promotion), il a été stagiaire à la Radio Centrafrique et animateur à la Radio Voix des Jeunes.

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.