La Centrafrique et l’Afrique du Sud signent un protocole d’entente en matière des mines

1

BANGUI, 4 Août 2017 (RJDH)—Un protocole d’entente en matière minière a été signé ce 2 aout 2017 entre le gouvernement centrafricain et Sud-Africain à la présidence de la République à Bangui, aux termes d’une visite du ministre des Mines sud-africain, Mosebenzi Zwane dans la capitale centrafricaine.

Cette signature est l’une des retombés de la première visite d’État en Afrique du Sud du président Faustin Archange Touadera. Le protocole signé à Bangui n’est ni un Contrat Minier ni une Convention minière qui devrait, selon l’article 60 de la Constitution faire l’objet de l’approbation de l’Assemblée Nationale.

Au terme de deux jours de travaux qui ont réuni les experts miniers de ces deux pays, « il est ressorti des besoins de formation des universitaires et des étudiants centrafricains dans le domaine de la géologie et de la cartographie. En plus de ce besoin en formation, l’Afrique du Sud a promis faire le lobbying pour inviter ses entreprises minières à investir en République centrafricaine », relève la présidence centrafricaine.

Ce protocole d’entente prend en compte les domaines de la  géologie, de l’exploitation minière, de  la transformation et l’enrichissement des minéraux. La formulation de politiques minières en faveur de la RCA notamment en ce qui concerne la législation minière.

« La coopération dans les domaines de la gestion de l’environnement, du développement communautaire, de la santé,  de la sécurité, de la coopération entre les entités concernées et les institutions des deux pays dans le secteur minier avec une référence spéciale aux institutions de géologie, à l’échange d’expertise, de compétence et de renforcement des capacités en ressources humaines dans le secteur minier et l’initiative de la promotion de l’investissement réciproque », sont aussi les domaines concernés par ce protocole d’après la présidence.

Une société sud-africaine a signé un contrat de partage de Production qui lui a permis d’avoir un Permis de Recherche dénommé (H). Cette société s’installe à Carnot vers l’Ouest du pays.

Partage.

L'auteur

Fridolin Ngoulou est journaliste de formation. Il est ressortissant du département des sciences de l'information et de la communication de l'Université de Bangui, où il a obtenu sa licence, première promotion en 2012. Au RJDH, il est Journaliste Reporter, Webmaster et spécialiste des médias sociaux depuis avril 2014. Il est membre de plusieurs organisations professionnelles des médias.

Un commentaire

  1. OUIKON-DONGONGO le

    C’est une bonne initiative! Y a pas mieux que la formation des agents de maîtrise, des cadres, etc. surtout pour un gros village comme la Centrafrique. C’est un grand pas que la RCA a marqué. Il serait souhaitable d’élargir le champ d’action de cette convention afin de renforcer la capacités des acteurs d’autres secteurs socio-économiques de notre village.

Commenter