Centrafrique : La tension à l’Assemblée Nationale revient dans les journaux à Bangui

0

BANGUI, 04 aout 2018 (RJDH)—La presse écrite centrafricaine est revenue sur les polémiques qui perturbent l’Assemblée Nationale. Nos confrères se sont fondés sur une lettre de l’honorable Mme Bea pour aller dans tous les commentaires.

« L’Assemblée Nationale traverse une zone de turbulence », c’est le grand titre du journal le Confident accompagné d’une image de plusieurs députés en plénière. L’analyse de nos confrères est partie de deux lettres : une de pardon au président de l’Assemblée Nationale signée de la présidente du forum des femmes parlementaires l’autre, de démission de Mme Bea de cette structure. Pour le confident, tout ce qui se passe à l’Assemblée Nationale est dû au pouvoir de la haine et de la suspicion qui, d’après le journal a gagné l’hémicycle.

La conclusion du journal est sans équivoque : l’Assemblée Nationale n’est plus honorable et ne peut plus donner des repères démocratiques au peuple. Dans ces conditions, le journal table sur l’hypothèse de la dissolution de l’actuelle Assemblée Nationale.

Adrénaline Info place dans sa ligne de mire, l’honorable Béatrice Epaye, présidente du forum des femmes parlementaires qui, selon lui n’a pas à demander pardon au président de l’Assemblée Nationale en lieu et place de l’honorable Nadia Bea qui s’est opposée à cette démarche. Cet acte est qualifié de haute trahison par le journal et l’honorable Nadia Bea qui dans sa lettre s’en est prise à la présidente du forum dont l’action est qualifiée de « manœuvre ».

Comme Adrénaline Info, le démocrate estime qu’il y a manipulation. Le journal note que la lettre de pardon du forum des femmes parlementaires est un coup du président de l’Assemblée Nationale Karim Meckassoua. Pour ce journal, les nouvelles de l’Assemblée Nationale donnent de l’insomnie et renvoient au déshonneur.

Comme pour tirer une conclusion de tout ce qui est dit, l’Agora estime à la une que « deux ouragans menacent la République Centrafricaine » avant d’interpeller le chef de l’Etat de s’y pencher. Même si l’alerte de ce journal ne renvoie pas à l’Assemblée Nationale, elle peut être considérée comme une chute des commentaires des autres. Mais pour l’Agora, la rébellion armée très active ces derniers jours dans le nord du Tchad et le possible désordre lié aux élections en RDC constituent deux ouragans sur lesquels le chef de l’Etat soit s’y mettre au plus vide.

Nous terminons cette revue par deux annonces. La première est celle de la volonté de la Guinée Equatoriale de mettre fin au franc Fcfa et de passer à une monnaie nationale. Elle est faite par Adrénaline Info. La seconde est le retour à Bangui des Centrafricains refugiés au Congo et au Mali, une information du journal le Confident. Ce sont les principaux sujets qui ont fait ce jour la une des journaux à Bangui. Bonne lecture à toutes et à tous, mais sachez-le, « la vie est action par conséquent prenons action tous les jours ».

Partage.

L'auteur

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.