Centrafrique : La sortie médiatique de la députée Nadia Bea dans la presse écrite

0

BANGUI, 24 Aout 2018 (RJDH) — Les titres de la place ont commencé ce jour la réplique de Nadia Bea, député de Bimbo suite au vandalisme du service financier de l’Assemblée Nationale qui lui est attribué.

Le Confident et l’Agora ont publié le discours de la députée avec un léger commentaire alors que le démocrate a fait le décryptage des propos de l’élue de la Nation. Cette affaire pour le confident est la goutte d’eau qui a fait déborder le vase comme pour justifier son titre, « du rafii à l’Assemblée Nationale ». Le journal dans son petit commentaire parle « sérieux troubles » à l’Assemblée Nationale, troubles manifestes par des actes de barbarie, des comportements déplacés qui, d’après le journal, « discréditent la deuxième institution du pays ».

L’Agora qui place une image de Mme et Monsieur Bea devant lequel sont placés tous les micros, montre que le député de Boali vole au secours de sa femme en difficulté. Au-delà, le journal fait remarquer la présence du 2ème vice-président de l’Assemblée Nationale. Pour ce journal, Nadia Bea n’a fait que répondre aux flots d’attaques qui ont suivi son attitude au service financier de l’Assemblée Nationale. Le journal estime que la sortie médiatique de Madame Béa est une attaque contre la gestion du président de l’Assemblée Nationale qui était selon nos confrères dans a ligne de mire des trois intervenants que sont Mme et Monsieur Bea ainsi que le deuxième vice-président de l’Assemblée Nationale qui est aussi cadre du KNK parti des deux premiers.

Le démocrate dans son décryptage estime que la députée s’est justifiée car selon elle, son attitude est dictée par le désordre et le manque de procédure au niveau du parlement, une manière de camper sur sa position, de ne pas la regretter.

D’autres sujets traités par nos confrères, c’est le dialogue en préparation entre le gouvernement et les rebelles. Le démocrate s’interroge sur l’identité de ceux qui s’opposent au retour et à la participation de Bozizé. Le journal rappelant la disponibilité de Bozizé de participer à cette rencontre, interprète le silence du président Touadéra comme une opposition au retour de Bozizé, une opposition qui pourrait toujours selon le journal éviter un véritable déballage.

Terminons cette revue de presse par une information de confident qui accuse le conseiller à la présidence Ousmane  Mahamat Ousmane d’être un trafiquant illicite de diamant. Selon ce journal, le ministre aurait été arrêté au Cameroun avec une importante quantité de diamants qui n’auraient pas suivi la procédure normale.

Ce sont les sujets qui ont aujourd’hui intéressé la presse écrite centrafricaine. Bonne lecture à toutes et à tous. Restez brancher sur les 100.5 pour vous informer.

Bonne lecture!

Partage.

L'auteur

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.