Centrafrique : La Radio Mbari de Bangassou ravagée par un incendie

1

BANGUI, 31 juillet (RJDH)—La Radio communautaire Mbari de Bangassou au sud-est du pays a pris feu dans la nuit du 30 au 31 juillet 2018. L’origine de cet incendie n’est pas encore connue mais des pistes parlent de l’incendie criminel.

Les habitants de la ville de Bangassou et ses environs se sont réveillés ce matin avec une mauvaise nouvelle. Leur radio a été brulée par ces inconnus.

Selon les informations RJDH, il s’agit d’un incendie criminel, « la porte a été cassée, les ordinateurs emportés, les fournitures entassées et brulées et le feu a pris toute la maison, c’est pour dire que les pistes criminelles ne sont pas à écarter », a confié un responsable de la Radio joint ce matin par le RJDH.

« Il ne nous reste que la pilonne et les dipôles ainsi que les briques de la maison », regrette ce responsable.

Pour le moment, « la population vient de partout pour constater cet acte criminel. Cette nuit, les forces de la Minusca ont multiplié des patrouilles dans le secteur, les forces nationales sont restées au niveau du marché. On ne sait pas exactement ce qui s’est passé en ce moment-là », a confié au RJDH une autorité locale de Bangassou.

Cette population regrette l’incendie de cette radio, source d’information locale. « C’est un acte criminel, nous savons bien le plan et nous n’allons pas céder », a lâché un habitant de Bangassou.

Cet acte intervient alors que Bangassou attend recevoir dans la semaine le Cardinal Dieudonné Nzapalainga et les députés de la région ainsi que plusieurs autres personnalités pour commémorer un grand culte marquant la réconciliation entre les communautés locales, alors que la présence des forces Armées Centrafricaines (FACA) depuis un mois à favorisé la libre circulation dans la ville.

Après cette rencontre, les déplacés de la communauté musulmane devraient quitter la paroisse pour être reloger près de la base de la Minusca, afin de favoriser la reprise des activités au petit séminaire. L’annonce a été faite à travers la radio par les responsables de cette paroisse.

Bangassou a connu les violences et le déchirement du tissu social depuis mai 2017 avant de connaitre un apaisement suite aux actions menées par les leaders religieux et autorités locales. La Radio Mbari a joué un rôle capital dans le désarmement des cœurs.

Centrafrique : La radio communautaire Mbari de Bangassou suspend ses activités sous menace des groupes armés

Partage.

L'auteur

Fridolin Ngoulou est journaliste de formation et Rédacteur en Chef du RJDH. Il est ressortissant du département des sciences de l'information et de la communication de l'Université de Bangui, où il a obtenu sa licence, première promotion en 2012. Au RJDH, il a travaillé de 2014 à 2017 comme Journaliste Reporter, Webmaster et spécialiste des médias sociaux avant d'être nommé Rédacteur en Chef le 18 Janvier 2018. Il est membre de plusieurs organisations professionnelles des médias.

Un commentaire

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.