Centrafrique : La procédure de destitution de Méckassoua commentée par la presse

0

BANGUI, le 19 Octobre 2018 (RJDH)—La procédure de destitution de Abdoul Karim Méckassoua, président de l’assemblée nationale est à la Une de tous les titres de la capitale. Nos confrères de la presse écrite ont commenté chacun à sa façon cet imbroglio politique.

Les quotidiens l’Agora et Le Démocrate ont consacré à la Une de leur titre du jour, l’épineuse question de la destitution de Méckassoua lancée par certains élus de la nation. Pour Le Démocrate, Touadera et Méckassoua sont appelés à travailler ensemble. C’est pourquoi le journal Le Démocrate titre « Touadera et Méckassoua réunis par la République en 5 ans pour le meilleur ou le pire ». L’auteur de cette analyse pense que le pays en a assez de scandale, catastrophes et des dérives en litanies. Par ce constat, il est clair que les deux institutions se retrouvent sur la même scène, avec le même rôle de pouvoir sauver le chou et la chèvre. « Gagnons notre unité nationale pour être mieux jugés de l’extérieur, la politique est quelque chose de sérieux et votre instrument déstabilise la République chère à Barthélémy Boganda » conclut le journal.

A quelques nuances près, l’Agora aborde le sujet sous un autre angle. Selon nos confères, la question du départ de Abdou Karim Méckassoua mérite d’être analysée avec calme et clairvoyance. Il faut surtout savoir avec exactitude, ce que sa destitution est susceptible de provoquer comme problème au pays. Et le journal a annexé à l’article la longue liste des députés qui ont signé pour la destitution de Méckassoua. La conclusion du journal l’Agora sur ce sujet est une mise en garde, « tout le problème, c’est d’éviter que le dossier de la destitution du PAN n’ouvre la porte au diable ».

Le Démocrate et Le Confident ont annoncé dans leurs colonnes du jour, le ralliement du Mouvement des Libérateurs Centrafricains pour la Justice (MLCJ), un groupe rebelle proche de la Séléka, au mouvement Cœurs Unis de Touadera.

Nous terminons par une annonce du journal Le Confident sur le soutien du Japon à la population de Batangafo. Il s’agit d’un projet de soutien aux activités génératrices de revenus durables des personnes de la ville de Batangafo. Le Japon a déjà financé 5 projets en RCA pour une enveloppe de 3 566 000 USD.

Ce sont les sujets traités par la presse nationale aujourd’hui. Bonne lecture à toutes et à tous.

Partage.

L'auteur

Vianney Ingasso est journaliste-reporter au Réseau des Journalistes pour les Droits de l’Homme (RJDH). Après son passage à l’Université de Bangui, précisément au Département des Sciences de L’information et de la Communication où il obtint sa Licence Professionnelle en Journalisme (DSIC-6ème promotion), il a été stagiaire à la Radio Centrafrique et animateur à la Radio Voix des Jeunes.

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.