Centrafrique : La présidence table sur une rencontre entre Poutine et Touadera

0

BANGUI, 14 mai 2018 (RJDH)—La présidence centrafricaine projette une rencontre entre Faustin Archange Touadera et son homologue russe, Vladimir Poutine. Ce probable tête à tête pourrait avoir lieu dans la ville russe de Saint Peterbourg.

Cette rencontre n’est pas encore une certitude même si la présence du président centrafricain est confirmée au sommet de Saint Peterbourg, «  ce qui est acquis, c’est la présence du chef de l’Etat à cette grande rencontre mais, concernant la rencontre entre les deux leaders, les discussions se poursuivent », explique sous anonymat, un ministre conseiller.

Le chef de l’Etat, selon des sources proches de la présidence ferait partie des invités de marque du président russe Vladimir Poutine, « le président est spécialement invité à cette rencontre de haut niveau », fait savoir une source bien introduite à la présidence de la République.

Selon des informations-RJDH, une première délégation centrafricaine est attendue en Russie le 21 ou 22 mai. Le chef de l’Etat pourrait arriver le 24 mai pour participer au sommet du 25 au 26 mai. La rencontre entre les deux chefs d’Etat, n’est pas dans le programme officiel du sommet mais elle fait partie des coulisses de cette grande rencontre.

Pourquoi Bangui tient-il au tête à tête Poutine-Touadera ?

La rencontre Poutine-Touadera sonnerait pour Bangui, comme la certification du rapprochement entre la République Centrafricaine et la Russie de Poutine. Les autorités centrafricaines comptent sur ce tête à tête pour accélérer l’aide militaire russe à la République Centrafricaine, « notre pays attend beaucoup de la Russie dans le cadre de cette coopération. Si cette rencontre a lieu, ce qui est certain, le président Touadera profitera pour évoquer le terrain et convaincre son homologue à agir dans divers domaines », confie un proche de Touadera.

Le rapprochement entre la RCA et la Russie est parti d’une rencontre en octobre 2017 entre le président centrafricain et le ministre russe des Affaires Etrangères. Ce rapprochement a déjà facilité la livraison d’armes et munitions russes aux forces armées centrafricaines après l’accord du Conseil de Sécurité des nations-Unies.

Partage.

L'auteur

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.