Centrafrique : La présence des hommes armés du 3R près de Bozoum inquiète la population

0

BANGUI, 16 JUILLET 2018(RJDH) — Plusieurs hommes armés, identifiés comme des éléments du mouvement 3R sont signalés depuis quelques jours au village Ngoutéré, situé à 48 Km de Bocaranga et  70 Km de Bozoum. L’information est confirmée ce 17 juillet au RJDH par des sources proches de la préfecture de l’Ouham-Pendé et du mouvement 3R.

Cette présence armée crée déjà la psychose au sein de la population qui craint des attaques et exactions alors que depuis quelques mois, cette localité est calme et que des hommes de 3R sont de plus en plus invisibles. De sources concordantes indiquent que ces hommes sont venus de Koui, fief de 3R dans l’objectif de mettre la pression pour libérer des commerçants de Bocaranga,  interpelés à Bozoum.

Une autre source, contactée à Bocaranga a confirmé cette information, « Il y’a des commerçants qui étaient à Bozoum pour s’approvisionner, et certains d’entre eux ont été arrêtés. Je suis sûr que c’est à cause des commerçants arrêtés qu’ils sont là puisque ces commerçants seraient proches de ces rebelles », a expliqué une source proche de la préfecture.

Le numéro2 du mouvement armé 3R Saidou Aliyou contacté sur la question a confirmé la présence de ces hommes dont l’objectif est selon lui est d’empêcher tout débordement des commerçants dont leurs parents sont aux arrêts à Bozoum, « c’est une mission que nous avons envoyé à Ngoutéré pour empêcher tout débordement. Nous sommes en pourparlers avec le sous-préfet de Bocaranga afin qu’il puisse entrer en contact avec son collaborateur de Bozoum pour libérer les commerçants arrêtés. Nous n’avons pas une idée négative derrière cette présence et nos hommes ne commettront pas d’exaction dans ce village », a-t-il rassuré.

Le sous-préfet de la ville de Bocaranga n’était pas joignable pour sa version des faits ni celui de Bozoum pour parler de l’arrestation de ces commerçants.

La ville de Bocaranga a été déjà le théâtre des hommes armés en 2016-2017. Cette ville a retrouvé son calme après les efforts des élus de du Nord et le renforcement des dispositifs de sécurité par les forces onusiennes.

Partage.

L'auteur

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.