Centrafrique : La Population de Paoua rassurée de la restauration progressive de la sécurité

0

PAOUA, 8 Février 2018 (RJDH)—Le capitaine Eric Gambi, Commandant des Forces Armées Centrafricaines (FACA) déployées à Paoua au nord, a rassuré la population de la restauration progressive de la sécurité dans cette région. Assurance exprimée dans une déclaration faite lors d’une mission d’évaluation des besoins des déplacés dans cette localité.

Plusieurs personnes sont tuées dans la région suite à des conflits armés, violences attribuées aux éléments de Bahar et de la Révolution Justice (RJ) d’Armel Sayo. Malgré le calme précaire, la situation sécuritaire est loin de rassurer les habitants de Paoua et de ses environs. C’est dans ce contexte que le Capitaine Eric Gambi a rassuré les habitants de la présence de l’Armée qui va restaurer la confiance.

Les patrouilles des FACA a pour objectif de redonner confiance à la population selon le capitaine Eric Gambi « avec les patrouilles organisées conjointement avec la Minusca à Paoua, la situation sécuritaire s’améliore progressivement. Avant, les rondes militaires ne se limitaient qu’à environ dix kilomètres de la ville. Mais maintenant les patrouilles s’étendent au-delà de cette distance. C’est pour dire qu’il y a des avancées » a-t-il confié.

Cette amélioration, selon lui, ne permet pas encore le retour des personnes déplacées retour. Il faut du temps «nous ne pouvons pas autoriser ce retour en ce moment. La sécurité n’est pas encore totalement rétablie. Ils doivent patienter pendant que les opérations de restauration de la sécurité s’effectuent»

La population de Paoua a accueilli avec joie le déploiement des FACA. L’assurance du chef de l’armée dans la région intervient alors qu’une mission de haut niveau composée des leaders politiques et des élus est attendue à Paoua

Partage.

L'auteur

Auguste Bati-Kalamet est journaliste-reporter au Réseau de Journalistes pour les Droits de l’Homme (RJDH), après avoir travaillé à la Radio ESCA. Certifié en gestion des radios communautaires, il a effectué plusieurs missions de reportage à l’intérieur du pays. Il est producteur des magazines sur les droits humains.

Commenter