Centrafrique : La partie civile dans l’affaire Andjilo réclame 392 millions de FCFA à titre de dommages et intérêts

0

BANGUI, 18 janvier 2018(RJDH)—Le Collectif des Avocats à savoir la LCDH, ODCH, ACAT et FIDH, constitué partie civile dans l’affaire Ministère public contre Rodrigue Ngaïbona alias Andjilo, ont demandé 392.000.000fcfa en termes de dommages et intérêts et 1F symbolique aux organisations de défense. C’est la ligne choisie par les 9 Avocats de la défense des intérêts des victimes dans ce procès et exprimée le 15 janvier dernier lors de leur plaidoirie au 6ème  jour du procès.

Les organisations de défense des droits de l’Homme se sont constituées partie civile dans le procès Ministère public contre Rodrigue Ngaïbona alias général Andjilo dans les faits à lui reprochés. L’Avocat Nzapagbego, dans l’affaire vol de véhicule du PAM et celui de la société Fox Sécurité demande réparation et 28 millions pour la valeur du véhicule et 100 millions au titre de dommages et intérêts.

Sieur Ngayoko séquestré par Andjilo demande 7 millions à titre de dommages et intérêts et Parfait Mbifoyo pour vol de son véhicule réclame 10 millions de réparation des préjudices plus 20 millions de dommages et intérêts.

Barnabé Bizindi qui accuse Andjilo de vol de ses quatre motos plus séquestration revendique 2.400.000 représentant les frais des motos et 50 millions de dommages et intérêts.

Le 07 juin 2014, Stanislas Zoumbéti, Inspecteur d’Etat, a été l’une des victimes de Rodrigue Ngaïbona car ce dernier lui a pris son véhicule plus une somme de 25.000FCFA. Maitre Samuel Malekoudou demande 11.750. 000 correspondant à la valeur du véhicule, 250. 000 FCFA  pour la valeur du téléphone volé, ce qui donne un montant de 12 millions pour les objets volés et 20. 000.000FCFA de dommages et intérêts.

Maitre Jean Horoma pour le compte de Samuel Touatena qui a perdu son véhicule le 16 octobre 2014 dans des circonstances atténuantes, réclame 80.000.000FCFA plus une amende de 1 franc symbolique.

Pour l’assassinat du gendarme de 2ème classe, Francis Malessara, la famille demande 101.000.000FCFA de dommages et intérêts. Pour Ghislain Tambala, une autre victime, tué au Pk 55 sur la route de Damara, elle réclame 50.000.000 FCFA  et pour les deux l’ONG des Droits de l’Homme réclame 1 franc symbolique.

Aubin Sikosse, victime des exactions d’Andjilo le 12 janvier 2015, (Andjilo ayant volé son véhicule de 10 roues en panne à Nguérengou Pk55, route de Damara en partance pour Kaga-Bandoro et a emporté en plus ses biens) demande 156.900.000FCFA pour le camion et 150.000.000 de dommages et intérêts.

Maitre Gbangolo, dans l’affaire «enlèvement et assassinat de Gilbert Wikila, Adjoint au Maire de Bouca, aucune demande de dommages et intérêts n’a été formulée par les parents. Les ONG des Droits de l’Homme  réclament une condamnation et 1 franc symbolique.

Certaines victimes parties civiles au procès ont refusé de réclamer des dommages et intérêts tel est le cas de l’Adjoint au Maire qui demande que justice soit faite et que le présumé coupable Rodrigue Ngaïbona qui plaide non coupable soit jugé et condamné.

Partage.

L'auteur

Commenter