Centrafrique : La fédération de lutte associée seule pour faire participer le pays à la compétition de Yaoundé

0

BANGUI 30 aout 2018 (RJDH) : Invitée à la compétition sous-régionale de Yaoundé au Cameroun, la Fédération Centrafricaine de Lutte Associée (FCLA) attend désespérément  l’aide gouvernementale pour y prendre part. Les cinq athlètes se sont préparés à Bangui dans des conditions difficiles aux frais de cette fédération.  Cette compétition de lutte olympique aura lieu à Yaoundé au 3 au 9 septembre.

Plus de six mois apres la mise en place du nouveau bureau de la Fédération Centrafricaine de Lutte Associée, la FCLA ne dispose d’aucun moyen financier mais se bat seule en organisant les compétitions dans les différentes disciplines de luttes au niveau de Bangui. La FCLA doit faire aussi face aux frais d’adhésion au niveau international qui s’élève à 1 million 300 francs l’année. Sans sponsor, comme beaucoup de disciplines sportives dans le pays d’ailleurs, la FCLA a les yeux tournés vers le gouvernement et les bonnes volontés pour l’aider à relever les défis de cette discipline.

« Au pire des cas, si nous ne trouvons aucun moyen de la part du gouvernement, nous allons chercher par les petits moyens de pouvoir envoyer les enfants par la route », a dit Frédérique Bernard, président de la Fédération Centrafricaine de Luttes Associées (FCLA).

Contacté, un cadre du ministère de la jeunesse et de sport a répondu que le dossier est entrain de suivre son cours.

Mais le temps est entrain de jouer en défaveur de ces Fauves qui pourraient prendre la route ce samedi pour affronter leurs adversaires d’Afrique centrale et aussi les deux pays invités que sont la Cote d’Ivoire et l’Angola.

Cette situation quoi que menaçante pour la participation des fauves ne semble pas affectée le moral de Frédérique Bernard qui a déclaré au RJDH que : « Nous avons 80% de chances de remporter une médaille».

Partage.

L'auteur

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.